Land of Memory: la tendance qui fait voyager dans le temps

Land of Memory propose une plate-forme en ligne consacrée au tourisme de mémoire. Celle-ci regroupe différents itinéraires entre la Belgique, le Luxembourg, l’Allemagne et la France. On y découvre plusieurs sites historiques dédiés à la Première ou à la Seconde Guerre mondiale. A cette occasion, Le Vif Weekend a fait un bon dans le temps de quelques jours.

Comme le disait l’écrivain George Santayana : « Ceux qui ne peuvent se rappeler le passé sont condamnés à le répéter. » A l’heure où la guerre en Ukraine fait rage et où les tensions internationales grandissent, le projet Land of Memory propose une nouvelle façon d’envisager le tourisme et d’en apprendre plus sur l’héritage historique européen lié aux deux guerres mondiales. Avec 88 sites de mémoire à découvrir, divers itinéraires sont possibles entre la Belgique, le Luxembourg, l’Allemagne et la France. Une belle occasion d’allier l’utile et l’agréable en organisant des vacances autour de l’histoire. Le Vif Weekend a profité de trois jours de visites pour se rappeler des grands moments des deux guerres mondiales et découvrir ce concept.

Un projet à destination des jeunes surtout

« Les vétérans ne seront pas toujours là. C’est pour ça qu’il est important de se rappeler et surtout, de comprendre ce qu’il s’est passé. Il ne faut pas laisser cette histoire nous filer entre les doigts », nous explique Gilles Bouillon, directeur du Musée de la Bataille des Ardennes de La Roche-en-Ardenne lors de notre visite. Ce musée est consacré à la bataille ayant eu lieu dans la région dans les années 40 et on y retrouve une immense collection d’objets d’époque agencés sur trois étages.

C’est également ce devoir de mémoire qui a motivé les anciens combattants français à créer le Mémorial de Verdun, afin que les générations suivantes n’oublient pas les horreurs qui s’y sont déroulées. Un mot-clé est dans la bouche de tous ces guides et directeurs de musée que nous avons rencontrés lors de ce voyage : comprendre. Faire en sorte que ces évènements ne soient pas arrivés pour rien. La création de l’Union européenne étant intimement liée à la Première et à la Seconde Guerre mondiale, plusieurs pays européens ont d’ailleurs souhaité participer au projet. L’objectif de Land of Memory est ainsi de transmettre, surtout aux plus jeunes, cette histoire et également de rappeler que, même en 2022, la paix et les valeurs européennes doivent encore être défendues.

Le Manhay History 44 Museum
Le Manhay History 44 Museum © Land of Memory

Petites histoires et nouvelles technologies

Concrètement, ces visites sont bien plus que de simples balades à travers des vestiges anciens. D’abord parce que chacun des guides et directeurs de musée est véritablement animé par la passion. Dans des régions comme Verdun, Bastogne ou les Ardennes de manière générale, les habitants ont souvent une histoire familiale en rapport avec les deux guerres mondiales. C’est précisément cet héritage qui a poussé Gilles Bouillon à reprendre le musée de son père et à compléter au fil des années la collection d’équipements, d’uniformes et autres objets de la Bataille des Ardennes de 40-45. Du côté de Manhay dans la province de Luxembourg, c’est sa passion pour l’histoire qui a motivé Patrice Dalrue à créer le Manhay History 44 Museum : « Je me rappelle être passé devant le char de Manhay lorsque j’avais 25 ans. Je me suis dit que ce serait l’endroit parfait pour créer un musée. J’ai donc travaillé dur pendant plusieurs années dans un secteur différent et une fois que j’ai eu assez d’argent, j’ai tout lâché pour créer ce musée. »

D’autre part, nous avons beaucoup apprécié les anecdotes plus personnelles liées aux évènements historiques. « L’idée, c’est de parler aussi des petites histoires dans la grande histoire. De montrer des témoignages, de rendre l’histoire encore plus humaine », insiste le guide Frank Rockenbrod lors de notre balade sur le Sentier du Souvenir à Schumannseck au Luxembourg. Avec des QR codes et une plate-forme en ligne, il est possible de découvrir des interviews de vétérans et de personnes ayant vécu de près les évènements de 1940-1945. C’en est en effet fini des vieux musées poussiéreux à l’ancienne, désormais les organisations s’équipent de différentes technologies (réalité augmentée, plate-forme en ligne, iPad, réalité virtuelle…) pour moderniser tout cela. Une façon d’incarner réellement l’histoire et de sortir de la théorie apprise à l’école.

Le cimetière Henri Chapelle © Land of Memory

Bien penser son itinéraire

Si chacun des lieux proposés est intéressant et nous en apprend énormément, les deux guerres représentent tout de même un sacré pan historique et regroupent de nombreux évènements. La quantité d’informations que l’on reçoit peut rapidement s’avérer très dense, il faut donc prendre garde à ne pas trop surcharger son programme de visite, surtout si l’on voyage avec des plus jeunes. Il nous semble mieux de se concentrer sur une bataille en particulier, la Bataille des Ardennes par exemple, ou sur l’une des deux guerres afin de ne pas trop se perdre parmi les nombreuses dates, lieux et personnages historiques. Bien entendu, les plus motivés et férus d’histoire seront ravis d’au contraire multiplier les visites et d’emmagasiner un maximum d’informations sur le sujet.

Quelques lieux incontournables

Envie de partir à la découverte de l’histoire via le programme Land of Memory ? Nous avons listé quelques-uns des lieux à ne pas rater pour un voyage à la fois divertissant et instructif.

En Belgique

Le fort de Lantin : Un fort très bien conservé où l’on peut découvrir de nombreuses salles d’époque. Pour aller encore plus loin dans l’immersion, l’endroit accueille des groupes de minimum 10 personnes afin de dormir dans les anciennes chambres de troupes aménagées au sein même de la bâtisse.

1, rue de Villers, à 4450 Juprelle. fortdelantin.be

Le cimetière américain d’Henri-Chapelle : Un incontournable pour son organisation et son esthétique extrêmement soignée, typique des cimetières américains, en plus de toute l’histoire qu’il abrite.

159, rue du Mémorial Américain, à 4852 Plombières. liegetourisme.be/cimetiere-americain-d-henri-chapelle.html

Manhay History 44 Museum : L’un des seuls musées européens qui traite de la thématique des transports lors de la guerre. On est immédiatement plongés au cœur de l’histoire grâce aux décors, aux sons et aux lumières.

2, voie Habotte, à 6960 Manhay. mhm44.be

Musée de la Bataille des Ardennes de La Roche-en-Ardenne : Le musée propose une collection hors-normes d’objets d’époque des côtés belge, américain et allemand sur trois étages.

5, rue Chamont, à 6980 La Roche-en-Ardenne. batarden.be

Cimetière militaire allemand de Recogne : Un passage obligé à proximité de Bastogne pour observer les différences avec les cimetières américains et français.

27, Recogne, à 6600 Bastogne. walloniebelgiquetourisme.be/fr-be/content/cimetiere-militaire-allemand-recogne

Bastogne War Museum : Un classique du tourisme de mémoire, sa réputation n’est plus à faire. Une nouvelle aile est disponible à partir de juillet afin d’accueillir les groupes scolaires et leur proposer une simulation de procès post-guerre.

5, Colline du Mardasson, à 6600 Bastogne. bastognewarmuseum.be

Au Luxembourg

Le Sentier du Souvenir à Schumannseck : Probablement l’une des visites les plus agréables car en plein air au milieu des bois. Les différents QR codes disséminés le long du parcours de 2,8 km rendent la balade plus vivante avec des vidéos, des photos et des extraits audio.

N15, à 9678 Stauseegemeinde. landofmemory.eu/sites-historiques/sentier-souvenir-schumannseck/

Exposition Family of Man : Une exposition permanente au sein du château de Clervaux qui propose 503 photos originales de plus de 200 photographes datant d’avant 1955. Au-delà du cadre exceptionnel, la qualité des images est indéniable et l’organisation de celles-ci est bien pensée.

Mnt du Château, à 9712 Clervaux. steichencollections-cna.lu/fra/collections/1_the-family-of-man

Musée national d’histoire militaire : Le musée permet de découvrir le point de vue et les réalités vécues par le peuple luxembourgeois, que l’on a parfois tendance à oublier.

10 Bamertal, à 9209 Dikrech. diekirch.lu/fr/commune-de-diekirch/art-culture/musees/mnhm-musee-national-dhistoire-militaire

En France

Tranchée de Chattancourt : Idéal pour les plus jeunes, le visiteur se balade sur 100 mètres de tranchée reconstituée en compagnie d’un Poilu. L’immersion est totale.

8, rue de Baley, à 55100 Chattancourt. tranchee-verdun.com/index.php/fr/

Ossuaire de Douaumont : Un site historique extrêmement impressionnant et frappant car il permet de voir les 130 000 ossements de combattants allemands et français décédés lors des 300 jours de la Bataille de Verdun.

A 55100 Fleury-devant-Douaumont. verdun-douaumont.com/

Mémorial de Verdun : Un musée pensé par les anciens combattants pour plonger les visiteurs dans leur histoire. Il est extrêmement bien agencé et organisé, avec des jeux de sons et de lumières tout au long du parcours. Le plus original grâce à ses casques de VR qui permettent aux visiteurs d’observer le champ de bataille via la réalité virtuelle.

1, Av. Corps Européen, à 55100 Fleury-devant-Douaumont. memorial-verdun.fr/

Citadelle Souterraine de Verdun : Pourquoi faire une visite classique quand on peut embarquer dans une nacelle avec un casque de réalité augmentée ? Tout au long de l’expérience, on suit trois soldats français dans les différentes galeries souterraines. On en ressort impressionnés par toute l’installation technologique mise en place pour cette visite. Mais attention aux plus frileux, il ne fait que 7°C. Emportez de quoi vous couvrir.

Avenue du Soldat Inconnu (ancienne « Avenue du 5ème RAP »), à 55100 Verdun. citadelle-souterraine-verdun.fr

Par Shirine Ghaemmaghami

Partner Content