Naples: une nécropole secrète de 2 500 ans ouverte au public pour la première fois

© DR
Maaike Schwering Journaliste Knack Weekend

Naples regorge d’attractions historiques uniques, mais, en juin, s’y ajoutera encore l’Ipogeo dei Cristallini. Une nécropole souterraine vieille de 2 500 ans dont les peintures et décorations grecques sont parfaitement conservées et qui a longtemps été gardée secrète.

À Naples et dans ses environs, il existe de nombreux sites historiques uniques en leur genre. Pensez à Pompéi, Herculanum et Oplontis. L’hypogée (cimetière souterrain) dei Cristallini est tout aussi unique, mais depuis sa découverte en 1889, il était resté fermé au public. À partir de juin, quatre des chambres funéraires souterraines les mieux préservées seront ouvertes selon le Lonely Planet. Elles sont magnifiquement décorées de statues, de colonnes décorées, de fresques, de vases, de symboles de résurrection et d’inscriptions avec des noms grecs.

L’Ipogeo dei Cristallini a été construit par les Grecs aux quatrième et troisième siècles avant Jésus-Christ, ce qui le rend plus ancien de 400 ans que les ruines de Pompéi, la ville qui a disparu sous les cendres du Vésuve en 79. Ipogeo est un vaste réseau souterrain de chambres funéraires caché sous le quartier napolitain de Sanità. Naples s’appelait alors encore Neapolis (ville nouvelle) et était la plus importante cité grecque du sud de l’Italie.

Naples: une nécropole secrète de 2 500 ans ouverte au public pour la première fois
© DR

Le sol autour de Naples est en partie constitué de tuf, une roche volcanique tendre, dans laquelle on peut facilement creuser des chambres. Les chambres funéraires sont composées de deux étages, écrit le portail funéraire. La chambre haute était au niveau de la rue à l’époque et contient des urnes romaines. Dans une partie inférieure, des corps étaient enterrés pendant la période hellénistique. On ne connaît pas l’ampleur exacte du cite funéraire, car au fil des siècles, Ipogeo a été recouvert de boue et de roches poreuses lors des périodes de fortes pluies, ce qui l’a fait tomber en désuétude en tant que cimetière.

L’hypogée a été découvert par hasard en 1889 par un aristocrate, le Baron di Donato, lorsque, qu’il cherchait un puits pendant la construction de son palais sur la Via dei Cristallini. S’il va construire un escalier menant aux chambres souterraines de treize mètres de profondeur, il va garder la présence du site largement secrète en n’autorisant aucun visiteur. Ses héritiers – la famille Martuscelli – ont aujourd’hui décidé d’ouvrir le site au public.

À partir de juin, il sera possible de descendre dans quatre des chambres les mieux préservées et richement décorées. Ces pièces sont uniques également parce que les peintures grecques sont encore presque parfaitement intactes. Il n’existe presque aucun exemple de peinture grecque n’a survécu au temps, ce qui rend cette découverte si spéciale. Environ 700 des objets trouvés dans l’hypogée sont exposés au Musée archéologique national de Naples.

Le contenu intégré souhaite enregistrer et/ou accéder à des informations sur votre appareil. Vous n’avez pas donné l’autorisation de le faire.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Partner Content