Notre roadtrip en Europe pour les amateurs d’architecture

Experimental House (1952-54) © Photo Maija Holma © Alvar Aalto Foundation.

L’Europe compte de nombreuses maisons d’architecte dont la renommée n’est plus à faire. De la Baltique à la Méditerranée, nous avons conçu un road trip en huit étapes pour les amoureux de l’architecture.

1. La Maison expérimentale de Muuratsalo en Finlande

Muuratsalotenzicht op Experimental House (1952-54) © Foto Maija Holma © Alvar Aalto Foundation.

La Finlande est le pays d’Alvar Aalto, vous y trouverez donc plusieurs de ses créations. La Villa Mairea, qu’il a imaginée pour les fondateurs de la marque de mobilier finlandaise Artek, l’Aalto House, la maison qu’il a partagée avec Aino, sa première femme, à Helsinki ou encore la Villa Skeppet, récemment ouverte au public, la dernière qu’il a dessinée avant sa mort. Notre préférée est toutefois la Maison expérimentale. L’architecte a imaginé et construit cette habitation d’été, qui lui servait également de laboratoire privé, après le décès d’Aino, au début des années 50. Au milieu des forêts finlandaises, il s’est laissé inspirer par les matériaux et les textures. Son jeu avec les maçonneries – il en a utilisé différents types de briques pour créer de nombreux motifs et formes sur la façade arrière – prouve que la brique rouge a beaucoup plus à offrir que ce que nous en faisons.

Maison expérimentale de Muuratsalo, Melalammentie 2, Säynätsalo (Jyväskylä), Finlande. https://www.alvaraalto.fi

2. La Finn Juhls Hus au Danemark

Depuis Helsinki, on peut prendre le ferry pour le Danemark, le pays d’Arne Jacobson, qui aurait fêté son 120e anniversaire cette année. Cet automne 2022 lui sera quelque peu consacré mais pour l’heure, nous voulions mettre à l’honneur une maison de Finn Juhl, architecte et designer, à Charlottenlund. Le projet, qui fait partie du magnifique musée Ordrupgaard, a été construit en 1942 et est considéré comme l’un des plus beaux exemples de modernisme au Danemark. Ce bâtiment servait également de laboratoire à l’architecte. Au fil des ans, l’intérieur a été modifié à plusieurs reprises. A ne pas manquer lors de la visite: la Chieftan Chair et le Poet Sofa, ses chefs-d’œuvre.

Finn Juhls Hus, Vilvordevej 110, Charlottenlund, Danemark. https://ordrupgaard.dk/en/

3. La Villa Auerbach en Allemagne

Cabinet de musique et salle à manger dans la Villa Auerbach. © Foto Frank Müller

Direction l’Allemagne la région de Weimar, berceau du Bauhaus et qui compte d’impressionnantes maisons signées Mies Van der Rohe, Henry van de Velde, etc. Notre coup de cœur va à Iéna, où Walter Gropius a construit la Villa Auerbach en 1924. Il s’agissait d’une commande d’un couple juif, le professeur Felix Auerbach et sa femme Anna. C’est l’un des rares projets résidentiels de l’ancien directeur du Bauhaus. Cette bâtisse est unique non seulement en raison de son architecture progressiste pour l’époque, mais aussi parce qu’elle renferme encore les couleurs originales de l’intérieur, basées sur les idées d’Alfred Arendt. Celui-ci a combiné pas moins de 37 teintes pastel différentes, toutes méticuleusement restaurées par les résidents actuels qui sont heureux de vous ouvrir leurs portes.

Villa Auerbach,Schaefferstrasse 9, Jena, Allemagne, http://www.haus-auerbach.de

4. La Haus Schminke en Allemagne

Haus Schminke © Stiftung Haus Schminke/ Marcel Schroeder

Toujours en terre germanique, cap sur Löbau, dans le sud-est du pays. La Haus Schminke est le fruit de discussions intenses entre l’architecte et les clients, entre désaccords et partages d’idées créatives. Hans Scharoun, qui était l’un des plus importants urbanistes et architectes de Berlin après la Seconde Guerre mondiale et qui a notamment signé la Philharmonie de Berlin, l’a conçue pour Fritz Schminke, qui a fait fortune dans les pâtes. La maison elle-même a une histoire controversée. La famille a notamment fourni des pâtes à la Wehrmacht, ce qui a valu à Schminke d’être considéré comme un criminel de guerre. En 1945, la maison a été temporairement confisquée par les Russes, après quoi elle est devenue un refuge pour les enfants victimes du bombardement de Dresde, puis le lieu de rassemblement du mouvement de jeunesse communiste FDJ. Lorsque les héritiers de Schminke ont renoncé à leurs droits sur la maison après l’unification de l’Allemagne, celle-ci est tombée entre les mains d’une organisation. Grâce à elle, il est aujourd’hui possible de découvrir cette œuvre pionnière de Scharoun et même d’y passer la nuit.

Haus Schminke, Kirschallee 1b, Löbau, Allemagne, www.stiftung-hausschminke.eu

5. La Villa Tugendhat en République tchèque

© David Zidliky

Depuis le démantèlement du pavillon de Barcelone, c’est l’une des œuvres les plus importantes de Ludwig Mies van der Rohe en Europe. Avec Lilly Reich, Sergius Ruegenberg et Markéta Roderová-Müllerová, l’architecte a conçu cette villa entourée de verdure pour les Tugendhats, une famille d’industriels juifs allemands. L’habitation était spéciale à bien des égards : pour la première fois dans l’histoire de l’architecture, une structure porteuse en acier sous forme de colonnes a été utilisée selon un plan cruciforme. L’air conditionné y a fait une apparition remarquée, et les nombreuses fenêtres étaient à commande électrique.

© David Zidliky

A l’intérieur, on se laisse surprendre par le mur d’onyx ocre qui devient rouge lorsque le soleil se couche, le rideau d’ébène qui sépare la salle à manger du salon et les nombreux meubles qui ont été imaginés pour ces murs, comme les chaises Brno et les fauteuils Tugendhat… La famille elle-même n’a pu en profiter que pendant une dizaine d’années puisque le bien a été confisqué par la Gestapo en 1939 et pillé à la libération. Depuis 2001, la villa est inscrite sur la liste du patrimoine mondial de l’Unesco.

© David Zidliky

Villa Tugendhat,Černopolní 45, Brno, République tchèque, www.tugendhat.eu

6. La Haus Dellacher en Autriche

Haus Dellacher © Torivswald Kronstecker

Changement de pays: on poursuit le road trip vers l’Autriche où l’architecte américain Raimund Abraham a conçu cette maison pour son ami d’enfance Max Dellacher et sa famille. Max Dellacher était photographe et a travaillé en étroite collaboration avec l’architecte pour donner vie à ce volume sculptural très en avance sur son temps en 1969. Le résultat : une habitation intemporelle aux lignes épurées, aux matériaux bruts et au sens de l’espace spectaculaire. Depuis peu, il est possible de louer l’endroit comme maison de vacances (pour 6 personnes maximum), l’occasion de visiter cette région connue pour son architecture moderne et brutaliste. On y visitera l’Osterkirche, œuvre de l’architecte avant-gardiste d’après-guerre Günther Domenig et l’impressionnante Steinhaus, située à la frontière italienne et qui mérite une excursion d’une journée.

Haus Dellacher, Grazerstrasse 169, Oberwart, Autriche, www.dasdellacher.at

7. La Casa Remo Brindisi en Italie

La maison musée de Remo Brindisi, créée par Nanda Vigo en 1973 © FOTOGRAFIA DI ANDREA SAMARITANI – MERIDIANA IMMAGINI

On atteint le point le plus au sud de notre périple avec la maison de l’artiste Remo Brindisi, un paradis des amateurs de carreaux blancs aux joints noirs. Ce peintre réaliste, écrivain et scénographe rêvait d’une villa excentrique sur la côte est de l’Italie (entre Venise et Ravenne), où d’autres artistes et amis pourraient se rencontrer. Un musée vivant, pour ainsi dire. Une aubaine pour l’architecte milanais excentrique Nanda Vigo, décédé en 2020. L’artiste a brisé la rigidité des tuiles avec un atrium circulaire et un escalier en spirale, agrémentés de deux sièges qui forment le cœur cylindrique de la maison. Le « conversation pool », comme l’appelait Vigo. Il est vrai qu’on se croirait facilement dans une piscine.

Casa Remo Brindisi, Via Nicolò Pisano 45, Lido di Spina (Ferrara), Italie, https://www.podeltatourism.it/it

8. La Maison Bernard en France

Maison Bernard, est le chef d’oeuvre d’Antti Lovag. © Yves Gellie pour le Fonds de Dotation Maison Bernard

Nous terminons notre voyage sur la Côte d’Azur, avec le chef-d’œuvre d’Antti Lovag. L’architecte hongrois avait une vision unique de l’architecture. Pour souligner la dimension non conventionnelle de son approche, il se décrivait comme un « habitologue ». L’art de bâtir en tant que tel ne l’intéressait pas plus que ça. Il lui préférait plutôt la création d’un refuge qui englobe les besoins des clients. D’où sa préférence pour les courbes et les volumes circulaires qui facilitent les mouvements. La Maison Bernard, conçue à l’origine comme une résidence pour l’industriel Pierre Bernard et sa famille, est l’un des exemples les plus réussis de son style organique. Attention toutefois: le lieu se visite uniquement sous certaines conditions, tous les quinze jours et uniquement le mardi, avec un minimum de quatre personnes, âgées de plus de 15 ans. Et il interdit de prendre des photos. A l’ancienne donc.

Maison Bernard, Port-la-Galère,06590 Théoule-sur-Mer, France, https://fonds-maisonbernard.com/fr/

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content