Sri Lanka: mort de l’éléphant le plus sacré du pays

Nadugamuwa Raja © Belga

Nadugamuwa Raja, l’éléphant le plus sacré du Sri Lanka, est mort lundi à l’âge de 68 ans, suscitant une vague d’émotion ainsi qu’un ordre présidentiel pour que l’énorme dépouille soit empaillée et conservée pour la postérité.

Lundi, une procession endeuillée a rendu hommage à Raja, comprenant notamment des écoliers et des prêtres bouddhistes en robe safran qui récitaient des prières et défilaient pour toucher ses puissantes défenses d’ivoire.

Le président Gotabaya Rajapaksa a décrété que l’animal serait déclaré « trésor national » et ordonné que sa dépouille soit naturalisée « pour que les générations futures en soient témoins », a indiqué son bureau.

L’animal sacré était le chef de file des 100 éléphants tout enluminés qui participent chaque année à Esala Perahera, une importante fête bouddhiste dans la ville centrale de Kandy.

Raja transportait au cours des processions nocturnes un coffre doré contenant des reliques bouddhistes. Il avait assumé ce rôle de 2006 à 2021.

Le pachyderme bénéficiait d’une escorte armée de commandos d’élite depuis 2015, après qu’un motocycliste avait failli le percuter lors d’une de ses sorties pour une cérémonie dans un temple.

Nadugamuwa Raja
Nadugamuwa Raja© Belga

Raja devait être livré aux taxidermistes plus tard dans la journée de lundi pour être empaillé après l’accomplissement des rites funéraires bouddhistes, a déclaré son propriétaire par l’intermédiaire d’un porte-parole.

Le choix de son successeur pourrait exiger un long processus, l’éléphant devant appartenir à une caste particulière et présenter des caractéristiques physiques spécifiques.

Il faut que ses quatre pattes, sa trompe, son pénis et sa queue touchent tous le sol lorsqu’il se tient debout. Il doit présenter un dos plat, mesurer environ 3,60 mètres, ses défenses doivent avoir la forme arrondie de l’éventail à riz traditionnel.

Une exception avait été faite pour Raja, qui ne mesurait que 3,20 mètres, mais restait le plus grand du pays à l’époque.

Raja était né en Inde et avait été offert au Sri Lanka par un prince indien.

Le prédécesseur de Raja, également nommé Raja, avait porté le coffre des reliques 34 ans durant, de 1953 à 1986.

Lorsque ce dernier est décédé en 1988, à l’âge de 72 ans, le gouvernement d’alors avait déclaré une journée de deuil national et la dépouille de l’éléphant avait également été naturalisée. Un musée lui est dédié dans l’enceinte du Temple de la Dent à Kandy, où serait préservée une dent du Bouddha.

L’éléphant est une espèce protégée au Sri Lanka où les lois ont été durcies, et où la capture d’éléphants sauvages est passible de la peine de mort.

Toutefois, de nombreux éléphants sont traités en animal de compagnie, considérés comme des symboles d’un statut social élevé. Les défenseurs des droits des animaux affirment que ces éléphants en captivité sont souvent maltraités, ce que démentent leurs propriétaires et les temples.

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content