Vendée : au bonheur des mômes

Le site enchanteur de l'abbaye de Maillezais. © ALEXANDRE LAMOUREUX

L’accueil des enfants, la Vendée s’en est fait une spécialité ! Inouï le nombre de sites qui ont développé des activités spécialement dédiées aux petits, aux ados et, donc, aux familles. Voici un copieux panorama de pistes à suivre…

L’histoire à grand spectacle

L’incontournable des incontournables. En pénétrant le Puy du Fou, on oublie le XXIe siècle. Ce parc unique en son genre a récemment été élu le meilleur du monde, et pour cause. Ici, point d’attractions mécaniques mais des spectacles tout en démesure qui emmènent le public dans les couloirs du temps : une véritable course de quadriges dans une immense arène, un village de l’an mille attaqué par des drakkars crachant du feu, un château Renaissance peuplé d’armures en mouvement et de tableaux qui parlent ou encore l’histoire émouvante et à 360 ° du dernier général vendéen face aux révolutionnaires. A chaque fois, le public a l’impression de pénétrer un film à grand spectacle et en relief, tant les effets spéciaux sont à couper le souffle, à ceci près qu’ici, pas besoin d’écran, tout se joue face à vous… et parfois avec vous !

www.puydufou.com

Autre option : Le château de Tiffauges, fief de Barbe Bleue. Au programme, tirs de machines de guerre médiévales, film 3D, animation sur l’armement du chevalier…

Le Puy du Fou.
Le Puy du Fou. © ERIC VANCLEYNENBREUGEL

http://sitesculturels.vendee.fr/Chateau-de-Tiffauges

Feu sur le marais

Abbaye de Maillezais
Abbaye de Maillezais© DR

Embarquement pour une autre aventure au pied de l’abbaye de Maillezais. Le doux clapotis de la pigouille, longue gaffe terminée par deux crochets, rythme l’avancée de la  » plate « , barque à fond plat, dans le marais poitevin. Romain, guide-batelier, connaît les lieux comme sa poche. Etudiant et originaire du cru, il exerce chaque été ce qui est sans doute l’un des plus chouettes jobs de vacances. Outre le travail qu’elle procure, l’association qui gère le marais fait ainsi revivre cette région excentrée de Vendée. Au fil de l’eau, Romain raconte son marais mouillé qu’il parcourt depuis l’enfance. Des 8 000 km de voie aquatique – où l’on pêchait jadis l’anguille -, près de 400 sont encore navigables. En fin de parcours, le jeune homme remue la vase du fond et, d’un coup de briquet, le gaz dégagé s’enflamme en surface. Une balade fantastique, dont on revient empli de zénitude.

www.marais-poitevin-tourisme.com

Romain, jeune guide bateleur sur le marais.
Romain, jeune guide bateleur sur le marais.© ERIC VANCLEYNENBREUGEL

Autre option : Louer sa propre plate ou son kayak et partir en famille à l’aventure.

L’abbaye en scène

A priori, une visite qui ne devrait pas passionner les petits. Et, belle surprise, le site est devenu, l’été, le théâtre d’un fascinant spectacle qui évolue au fil des jardins et de l’ancien cloître. Le jeu d’acteurs est excellent, les combats à l’épée étonnants et on y apprend, parfois avec humour, la riche et mouvementée histoire de cette abbaye. Qui, entre autres, fut panthéon des ducs d’Aquitaine et où Rabelais a passé cinq années. Mais surtout, ce sont ses moines qui ont eu l’ingénieuse idée de drainer le vaste marécage poitevin vers la mer via un système de canaux. Pour compléter la visite, des films projetés sur les murs du réfectoire retracent d’autres aspects du site, des pierres sonores racontent ses riches heures, un parcours interactif évoque l’histoire de ceux qui y ont vécu et les plus petits (jusqu’à 8 ans) reçoivent des carnets d’aventure.

www.abbayes.vendee.fr

En Optimist aux Sables d'Olonne.
En Optimist aux Sables d’Olonne.© ALEXANDRE LAMOUREUX

Autre option : Non loin, à Nieul-sur-l’Autise, une visite costumée pour les plus petits et virtuelle pour les ados (en compagnie d’hologrammes et muni d’une tablette) de l’abbaye royale d’Aliénor.

Une visite qui ne manque pas de sel

Vis ma vie de paludiers dans les marais salants
Vis ma vie de paludiers dans les marais salants© DR

Eau de mer, soleil, sol argileux et surtout vent. Tels sont les quatre éléments essentiels à la production du sel marin. Activité moribonde au XXe siècle en raison de la concurrence du sel de mine, deux salines ont redémarré dans la région des Sables d’Olonne. Si la balade en bateau dans les canaux reliant les salines à l’océan n’est pas essentielle, les petits vont adorer récolter eux-mêmes leur sel et l’emporter avec eux. Un parcours didactique au gré des bassins et des explications des sauniers initie le public à la riche histoire, aux techniques d’extraction et aux  » modes  » de consommation. On apprend notamment que si, autrefois, on négligeait la fleur de sel, aujourd’hui c’est un trésor. Qu’elle est désormais mise à l’honneur par les grands chefs, et qu’elle constitue un exhausteur de goût, nécessitant moins de quantité que le grain de sel classique.

www.lessalines.fr

Autre option : Visite des salines en kayak.

Chevalier de Richard Coeur de Lion

Posé sur un éperon rocheux, le château de Talmont Saint-Hilaire (XIe siècle) est l’un des plus anciens de la région, et doit ses impressionnantes défenses à un certain Richard Coeur de Lion ! La visite classique se fait avec audioguide. Mais tout l’été, plus de septante figurants retracent l’épopée de celui qui fut duc d’Aquitaine, puis roi d’Angleterre. Les enfants sont aussi invités à des ateliers de costumes et de calligraphie, ou à s’initier au tir à l’arbalète, marcher avec des échasses et même grimper à dos de poney et s’adonner aux jeux médiévaux pour, en fin de parcours, être adoubé chevalier !

www.chateaudetalmont.com

Autre option : Le Cairn, pour remonter 5 000 ans en arrière et s’initier dans un village préhistorique à la chasse et à la poterie, déplacer un menhir, allumer du feu…

www.cairn-prehistoire.com

Jadis en bord d'océan, le château de Talmont fut une puissante forteresse.
Jadis en bord d’océan, le château de Talmont fut une puissante forteresse.© ERIC VANCLEYNENBREUGEL

Bol d’iode aux Sables d’Olonne

Face à l’océan, l’antique Olona s’est transformée au fil des siècles en une cité balnéaire en vogue. Enveloppés d’iode et de lumière, les Sables d’Olonne regorgent d’activités  » famille « . A commencer par les plaisirs des bains de mer, bien sûr. Autre idée : une balade en vélo sur la Vélodyssée qui court le long de la côte. Qui se fait rocheuse du côté du Puits de l’Enfer et de la baie de Cayola. Ou à pied dans le quartier de l’île Penotte, à la recherche de ses maisons ornées de coquillages, ou dans les ruelles de la Chaume, aux maisons typiques de pêcheurs et d’armateurs. Attablé en terrasse, on admire le va-et-vient des bateaux. A propos de bateaux, ne pas manquer de faire un crochet par le port de plaisance pour aller admirer les coursiers qui sont préparés là pour le célèbre Vendée Globe !

www.lessablesdolonne-tourisme.com

Baie de Cayola, un air de Bretagne.
Baie de Cayola, un air de Bretagne.© ERIC VANCLEYNENBREUGEL

Autre option : L’aquarium Le 7e continent (www.aquarium-vendee.com) et le Zoo des sables (www.zoodessables.fr)

Jeux d’eau dans l’Atlantique

Côté littoral, c’est toute la lumière et la tonicité de l’Atlantique qui fait la réputation de la Vendée. La Tranche, Longeville, les Sables d’Olonne… déploient des kilomètres de sable et de dunes bordées de pinèdes. Au choix : rivages tranquilles (ici, pas de baïnes, ces trous d’eau qui représentent de véritables dangers pour les enfants) ou spots de bodyboard et de surf. Le plus réputé des aficionados de la planche, c’est  » Bud Bud « , à Longeville-sur-Mer. Tout le long du littoral, les plages sont tellement vastes qu’on ne s’y bouscule pas. Les familles vivent des journées inoubliables d’où l’on revient rincé par l’écume et hâlé par le soleil.

Autre option : A quelques kilomètres de la côte, 0’Gliss Park, troisième plus grand parc aquatique de France, vient d’ouvrir ses portes cet été.

Et aussi…

Haras de la Vendée : spectacles équestres, conservatoire de chevaux du monde, le paradis du meilleur ami de l’homme.

Potager extraordinaire : géraniums à odeur de cola, tunnel de gourdes, plante qui danse, etc… Un endroit ultraludique, avec des surprises dans chaque massif.

www.potagerextraordinaire.com

Le Jardin du Vent : un espace surréaliste, entre terre et air, où les sculptures chantent avec le vent. Programme différent chaque jour.

www.jardinduvent.fr

Chemin de fer de la Vendée : excursion en train à vapeur à travers le coeur de la Vendée. Animation enfants à bord et possibilité de déjeuner à bord d’un wagon Orient-Express.

www.vendee-vapeur.fr

Les menhirs et dolmens : dans la région de Longeville-sur-Mer et du Bernard, ils bordent les routes et les chemins. Itinéraire balisé à faire à pied, à vélo ou en voiture.

En pratique

Vendée : au bonheur des mômes
© ERIC VANCLEYNENBREUGEL

Se renseigner

www.vendee-tourisme.com

Se restaurer

Julie dans la cuisine. Un restaurant-comptoir où poissons et fruits de mer sont à l’honneur. 86, route de la Pointe, à 85460 L’Aiguillon-sur-Mer. julie-dans-la-cuisine.fr

La Cabane d’Arthur. Resto de plage proposant une savoureuse cuisine maison : planchas de seiche, burgers, pâtes ou woks à la thaïe. Plage de Tanchet, à 85160 Château-d’Olonne. Tél. : +33 6 70 44 65 35.

A rapporter

Du sel et de la fleur de sel ; les vins des Fiefs vendéens ; la troussepinette, apéritif local ; la gache (brioche au rhum).

Se loger

A Longeville-sur-Mer, la villa « Les Marines » allie design et confort. Superbe maison contemporaine posée dans les bois de pins et de chêne vert, elle se trouve à moins de 700 mètres de la plage. Déco lumineuse, cuisine ultra-équipée, Jacuzzi intérieur…

A l’abri du vent, sertie d’une jolie terrasse en bois, la piscine chauffée garantit des journées (très) agréables.

Tél. : 03 808 09 54. www.belvilla.be Code de la maison : FR 06044-02.

www.oglisspark.fr

Partner Content