Brewdog débarque à Bruxelles, est-ce une bonne chose? Décryptage

18/09/15 à 12:57 - Mise à jour à 21/09/15 à 13:26

C'est l'un des évènements de cette rentrée : la brasserie écossaise Brewdog débarque à Bruxelles à la faveur de l'un de ses bars emblématiques. Que faut-il en penser ? Le point avec Christophe Gillard, caviste-expert en bières basé à Arlon.

Brewdog débarque à Bruxelles, est-ce une bonne chose? Décryptage

© flickr.com - Arne Sund

C'est quoi Brewdog ?

Christophe Gillard de Mi orge mi houblon à Arlon

Christophe Gillard de Mi orge mi houblon à Arlon © MV

Christophe Gillard : "C'est une success-story remarquable liée à l'explosion de ce que l'on appelle aujourd'hui la "Craft Beer Revolution", la révolution des bières artisanales. Au départ de cette histoire, il y a deux types, James Watt et Martin Dickie, qui ont démarré seuls dans leur coin. C'était en 2007. 8 ans plus tard, ils affichent une réussite incroyable avec des progressions qui sont chaque année de plus en plus vertigineuses. A l'heure actuelle, ils doivent produire quelque chose comme 300 000 hectolitres par an et posséder une petite quarantaine de bars disséminés surtout en Europe, même s'il existe un ancrage à Tokyo et un autre à Sao Paolo.

Leur marque de fabrique est double. D'un côté, la maîtrise totale des ficelles de l'économie participative façon "crowdfunding" - il faut aussi mentionner une bière comme la # Mashtag qui est élaborée en collaboration avec les twittos du monde entier. De l'autre, un usage plus qu'intelligent d'un marketing décalé, délirant, "punk" pour reprendre un mot Brewdog. L'une de leurs vidéos les plus marquantes les montrait en train de jouer au golf avec des canettes de bières industrielles..."

>>> Voir Les déjantés Brew Dogs font le tour des brasseurs belges (vidéo)

Que valent leurs bières ? Est-ce que le développement n'a pas été préjudiciable ?

CG : "Nullement. Cela fait 6 ans que je travaille avec eux dans mon magasin d'Arlon. Si j'avais senti la moindre baisse de qualité, j'aurais arrêté la collaboration. Il faut bien comprendre que l'artisanat est avant tout un état d'esprit. On peut faire de la qualité en grande quantité et de mauvaises bières en série limitée. Brewdog est passé de petites à de grandes casseroles sans sacrifier quoi que ce soit en matière d'exigence."

Est-ce que débarquer en Belgique n'est pas une erreur stratégique ? "Vendre des congélateurs à des Esquimaux", comme ils l'ont souligné eux-mêmes ?

CG : "Je ne pense pas parce qu'ils ont vraiment bien réfléchi leur coup. D'abord, en choisissant un emplacement imparable, à deux pas du centre. Ensuite, en ne se moquant pas du monde, il ne s'agit nullement d'un bar à touristes. Enfin, parce qu'ils ont l'intelligence de s'ouvrir. Il y a leur gamme bien sûr, mais ils font également place, pour moitié de l'assortiment, à une sélection de brasseurs artisanaux belges, genre Brasserie de la Senne, De Ranke, Blaugies, Cantillon... Une belle manière de dire "On débarque chez vous mais on ne vous impose pas nos bières".

Quelle impression se dégage de la première visite ?

CG : "Une impression très positive. Le cadre est vraiment bluffant. On peut découvrir une dizaine des bières Brewdog au fût. Je regrette juste, mais peut-être n'ai-je pas bien regardé, que tout ne soit disponible qu'en verres de 33 cl, c'est trop pour ma part. J'aurai aimé de plus petits contenants pour pouvoir étendre la dégustation."

Brewdog débarque à Bruxelles, est-ce une bonne chose? Décryptage

© flickr.com - Arne Sund

Quand on ne connaît pas Brewdog, quelle est la bière à tester en premier ?

La gamme est, il est vrai, étendue. Certaines bières sont extrêmes, raison pour laquelle je conseille de commencer par une "Punk IPA", à la fois aromatique et pas trop amère. En revanche, si l'on est un amateur confirmé, il faut tester la "Libertine Black Ale", une bière à la robe noire avec beaucoup de fraîcheur."

Propos recueillis par Michel Verlinden

Mi-orge, Mi-houblon, 43, Zone Artisanale, à 6700 Arlon, à 6700 Arlon. Tél. : 0473 42 58 36. Ouvert le mercredi et le vendredi, de 16h à 19h. Le samedi de 9h à 18h30. www.miorgemihoublon.be

Nos partenaires