Un végétarien à la table du réveillon, que faire?

19/12/14 à 13:43 - Mise à jour à 13:43

Source: Bodytalk

Vous avez invité toute la famille pour le repas sacré du réveillon. Mais surprise : votre neveu a récemment adopté un régime végétarien ! Que faire ?

Un végétarien à la table du réveillon, que faire?

© iStock

Face à une majorité d'omnivores, les végétariens se sentent parfois seuls, voire incompris. Leur choix de vie ne fait pas toujours l'unanimité. Pire : il est souvent raillé, méprisé, au mieux méconnu. Alors si l'un de vos convives pour le réveillon est végétarien, différentes solutions s'offrent à vous.

1. Ne rien changer

Certains hôtes ne souhaitent pas modifier leur menu (ou oublient de le faire !) pour un seul invité. Il leur arrive même de leur faire la remarque : " Tu pourrais faire une exception. C'est Noël !", faisant fi de ce choix d'alimentation. Car le végétarisme est plus qu'un simple régime, et n'est pas un caprice : c'est une philosophie basée sur des idéaux de bien-être animal et/ou de santé personnelle. Faire "une exception" revient à leur demander de cautionner des modes d'alimentation qu'ils critiquent. Résultat : dans ces familles, le VG se voit donc obligé de trier ses aliments, entre ce qu'il veut et ne veut pas manger : entre potage, légumes, pain, sauces... le menu risque donc d'être très limité ! Préparez alors en plus grandes quantités ces aliments qui seront prisés par l'invité végétarien.

2. Préparer des variantes végétariennes

Vous pouvez adapter des classiques spécialement pour votre convive. De nombreux sites sur internet proposent des recettes délicieuses où les viandes, poissons ou fruits de mer sont remplacés par des alternatives végétariennes, telles que des légumes, des légumineuses, des céréales, etc. Vous pouvez donc partir d'une base classique, et remplacer les ingrédients bannis par le végétarien par l'une de ces alternatives. Par exemple, remplacer le foie gras par des terrines végétales ; du tofu blanc truffé en guise de boudin blanc ; un tartare d'algues au lieu des fruits de mer ou du poisson...

Vous pouvez prévoir des déclinaisons de plats en version VG ou omnivore. Par exemple, les boulettes libanaises peuvent aussi bien être des kebbehs (à base de viande hachée) que des falafels (à base de fèves) : chacun y trouvera son bonheur ! Inspirez-vous de cuisines qui font la part belle aux légumes.

3. Tenter un repas de réveillon 100 % végétarien

Histoire de mettre tout le monde d'accord, et si l'aventure vous tente, vous pouvez même préparer tout un repas de fêtes 100 % végétarien. Ici aussi, les recettes sont légion sur le net (voir les sites proposés en références). Ce sera peut-être l'occasion de découvrir de nouvelles saveurs et de les adopter, même occasionnellement, au quotidien ! Les amoureux de la viande ou les adeptes des traditions risquent d'être un peu frustrés ; pour une fois, il leur reviendra de changer de mode d'alimentation. Mais après tout, pourquoi pas ?

Si vous n'êtes pas habitué à cuisiner ces aliments VG, il s'agira peut-être de vous entraîner quelque peu avant le jour J, histoire de ne pas louper la cuisson du boulgour ou de trouver les épices les plus adéquates. Vous pouvez aussi demander des conseils à d'autres végétariens autour de vous, sur des forums, etc.

4. Pas inspiré ?

Le dernier recours, si vous n'êtes pas habitué à cuisiner végétarien et avez peur de louper votre plat ou si vous n'avez pas le temps (ou l'envie) de préparer des variantes : proposer à votre convive d'amener un plat végétarien... que chacun pourra goûter pour éventuellement battre en brèche des préjugés sur le manque de saveur de ces plats ! Et si chacun amène un plat, il ne se sentira pas marginalisé... et cela permettra à l'hôte de passer moins de temps en cuisine !

Carine Maillard

En savoir plus sur:

Nos partenaires