L'ÉTHIQUE, C'EST CHIC

13/04/17 à 17:20 - Mise à jour à 17:19
Du LeVif Weekend du 14/04/17

Quatre ans après l'effondrement du Rana Plaza au Bangladesh, la mode est-elle en chemin pour plus de transparence et de prise de conscience ? Cette semaine du 24 avril, c'est la Fashion Revolution Week !

Le 24 avril 2013, l'immeuble du Rana Plaza, à Dacca, au Bangladesh, s'effondre et entraîne la mort de 1135 ouvriers et ouvrières textiles qui travaillaient là. On dénombre aussi plus de 2 000 blessés. La tragédie fait déclic. En tout cas dans les têtes des créatrices britanniques Carry Somers et Orsola de Castro. La première est une pionnière de la mode éthique : elle a fondé Pachacuti, en 1992, en faisant vivre des femmes d'Equateur. Le label, aujourd'hui dirigé par son mari, fabrique des panamas. La seconde dirigeait la maison de couture From Somewhere, aujourd'hui disparue, mais première à oser utiliser des chutes de tissus et à se tailler une place sur les tapis rouges. Toutes les deux décident de lancer le mouvement Fashion Revolution pour aller plus loin et inciter le secteur à prendre ses responsabilités et s'engager vers plus de transparence. Leur mot d'ordre est un hashtag brandi pour interpeller les géants de la mode : #whomademyclothe...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 4 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires