Champagne, mode d’emploi (1/2)

Michel Verlinden
Michel Verlinden Journaliste

Avant de s’embarquer pour un week-end en Champagne – compter entre 2h30 et 3 heures de route – il faut se mettre deux-trois choses en tête. L’information principale à savoir est celle-ci : les Belges n’ont pas forcément bonne réputation là-bas, ils suscitent la méfiance. Si l’on a bien compris, la faute en incombe à des groupes de plaisantins qui débarquent en force chez les vignerons – jusqu’à 20 personnes -, abusent des dégustations et repartent avec 3 bouteilles au grand maximum pour l’ensemble des participants. C’est bof. Du coup, le bon plan consiste à visiter les caves en groupe réduit – 8 personnes tout au plus – et à nécessairement prendre rendez-vous avant de débarquer. Deux caves par jour semblent une bonne cadence, du moins si l’on entend faire un repas digne de ce nom le midi.

Partner Content