Des brins de nature pour calmer l’esprit : comment profiter du pouvoir relaxant des plantes

Le houblon peut apaiser les problèmes liés à la ménopause. © GETTY
Eva Kestemont
Eva Kestemont Journaliste Knack Weekend

La spécialiste des plantes Eline Van Lancker nous distille ses meilleurs conseils pour bénéficier des bienfaits calmants des plantes, certaines moins connues comme le houblon ou la passiflore.

Nous savons – intuitivement, mais aussi grâce à des recherches de plus en plus nombreuses – que la nature nous apporte calme et sérénité. Mais comment bénéficier de ces bienfaits quand on vit en ville ? La spécialiste des plantes Eline Van Lancker distille des conseils pour vivre plus paisiblement au contact de la nature.

Eline va au-delà de la simple promenade dans les bois. Le plus petit contact avec Dame Nature – qu’il s’agisse de l’entretien d’une plante d’intérieur ou d’apprécier ce que l’on pourrait appeler « les mauvaises herbes sur le trottoir » – s’avère avoir un effet positif. La devise d’Eline est simple : « intégrer plus de nature dans votre quotidien, que vous viviez à la campagne ou en ville ».

« Intégrer plus de nature dans votre quotidien, que vous viviez à la campagne ou en ville »

Un moyen facile d’y parvenir est de goûter à ce que la nature a à nous offrir. Pour se détendre, certains ingrédients peuvent être intégrés à nos menus quotidiens. Nous savons tous qu’un bain d’huile de lavande est apaisant, mais il existe de nombreuses autres herbes auxquelles on attribue des propriétés calmantes. « Cela peut sembler un peu absurde », déclare Eline. mais ce n’est pourtant pas le cas. Les herbes font l’objet de recherches de plus en plus poussées. Leurs effets fonctionnent. On ne peut tout simplement pas les considérer comme un substitut aux médicaments classiques, car ils agissent beaucoup plus lentement que cela. C’est pourquoi il est préférable de suivre un traitement à base de plantes pendant quelques semaines pour obtenir des résultats. »

Eline Van Lancker
Eline Van Lancker© pg

Eline partage pour nous quelques plantes (moins connues que la camomille, la lavande et le tilleul) dont l’effet calmant a été prouvé. En faire une infusion régulière en laissant infuser une cuillère dans une tasse d’eau légèrement bouillante, puis en la filtrant, peut vous aider à reprendre votre souffle.

Mélisse

Cette herbe parfumée et facile à cultiver agit sur le système nerveux, en le calmant. La plante est actuellement au centre de la recherche sur le traitement de la démence, car ses qualités stimulantes contribueraient à la qualité de vie des patients. Il agit contre la fatigue (chronique) et la déprime et ses arômes invitent à des expériences culinaires.

Passiflore

Passiflore.
Passiflore.© getty

Cette plante à l’allure joyeuse se fait remarquer par son apparence : elle fait réfléchir les pessimistes. Un thé de passiflore peut aider les personnes anxieuses ou celles, nerveuses, qui ont du mal à trouver le sommeil. Mais attention : un traitement à la passiflore peut durer jusqu’à trois semaines, et il est préférable de ne pas en prendre lors de longs trajets en voiture.

Aubépine

Avez-vous parfois l’impression d’avoir du mal à respirer et êtes-vous souvent pressé ? Une cure d’aubépine ralentit les battements du coeur de sorte que tout le corps devient plus calme. Il est important que vous utilisiez l’aubépine régulièrement pendant au moins trois semaines (et de préférence plus longtemps).

Houblon

L’un des ingrédients de base de la bière contient à l’état pur de nombreux phyto-oestrogènes, c’est-à-dire des composants végétaux qui, dans leur composition chimique, sont très similaires aux hormones féminines. Ils sont donc utiles pour combattre les troubles liés à la ménopause, mais aussi pour favoriser le sommeil. Cependant, la consommation massive de cônes de houblon n’est pas une bonne idée pour les personnes qui souffrent de troubles hormonaux tels que l’endométriose ou qui suivent des traitements hormonaux. Son goût est assez amer, il est donc préférable de l’utiliser dans des mélanges.

Gingko.
Gingko.© getty

Ginkgo

Si vous avez parfois du mal à faire taire le flot incessant de pensées et à vous concentrer sur autre chose, essayer les bienfaits du ginkgo ou du noyer japonais. Après tout, cette plante ancienne (le ginkgo d’aujourd’hui est exactement le même que celui de l’époque glaciaire) assure une meilleure circulation sanguine vers le cerveau, améliorant ainsi la concentration et la mémoire.

Cultivez vos propres herbes

Audrey Hepburn le savait déjà : « Planter un jardin, c’est croire en demain ». Retrousser ses manches et planter un coin de verdure, aussi modeste soit-il, c’est aussi, selon Eline Van Lancker, « la preuve que même lorsque tout semble désespéré, un nouveau départ germe toujours ».

« Planter un jardin, c’est croire en demain »

Travailler sur un projet de cette envergure n’est pas seulement bon pour l’esprit, beaucoup de choses se produisent chimiquement dans notre corps lorsque nous mettons nos mains dans la terre. Certaines bactéries du sol (appelées mycobacterium vaccae) stimulent notre système immunitaire à leur contact, améliorent notre flore intestinale et stimulent la production de l’hormone du bonheur, la sérotonine, lorsqu’elles sont inhalées. Vous voulez profiter davantage des herbes réconfortantes ? Alors faites-les pousser vous-même ! Vous pouvez le faire dans un potager, mais aussi sur un balcon, un rebord de fenêtre ou contre votre mur.

Message de prévention

Les traitements à base de plantes peuvent être d’un grand secours, mais ils ne constituent pas la réponse aux troubles (mentaux) graves. Si vous pensez en souffrir, n’hésitez pas à en parler à votre médecin.

En outre, n’abusez pas de ces plantes. Certaines d’entre elles peuvent, par exemple, aggraver des maladies préexistantes, avoir des effets secondaires à forte dose ou affecter une éventuelle grossesse ou l’allaitement. Il faut donc bien s’informer avant de commencer à en prendre.

Partner Content