La fête des bières

© SDP
Michel Verlinden
Michel Verlinden Journaliste

Alors que la fête à papa approche à grands pas, qu’on nous pardonne cette suggestion genrée jusqu’à la moelle: du jus d’orge et de houblon. Un tiercé de clichés qui n’empêche en rien… de partager avec maman.

1–La pils, défi technologique qui a fait tant de mal aux artisans, retrouve ses lettres de noblesse. Colruyt a l’idée géniale – on ne pensait jamais écrire cette phrase – de proposer un coffret qui reprend six jalons de ce breuvage de fermentation basse: en plus de la première au monde (Urquell) et de la plus ancienne de Belgique (Cristal), le carton comprend deux merveilles nationales: la Lupulus et la Zenne Pils. 7,95 euros.

2–Les trappistes affolent les amateurs. Seul hic, le volume d’alcool fait parfois obstacle à la buvabilité. Bonne nouvelle: tel le « petit Orval » version « réfectoire » (comprendre allégée) de l’emblématique breuvage luxembourgeois, l’abbaye de Westmalle sort une variation moins puissante de sa mythique Triple. Son nom? Extra. En bouche, un mélange enthousiasmant de fraîcheur, d’amertume et de notes houblonnées.

Environ 1,70 euro. maltattacks.com

La fête des bières
© SDP

3–En 2012, la brasserie Chimay sortait la Chimay 150 pour ses… 150 ans. Dégustée et validée. Mais, édition limitée oblige, les jours de cette petite merveille à l’étiquette verte étaient comptés. Opiniâtre et puissante (10% de volume d’alcool), elle rejoint aujourd’hui la gamme de la trappiste hennuyère. Au menu? Une bouche intense ponctuée de notes d’agrumes et d’épices lui offrant une longueur qui invite à la méditation. Environ 4 euros.

La fête des bières

Partner Content