La Tournulus et L’Oude Pinot gris, timide come-back des grape ales

. © iStock
Michel Verlinden
Michel Verlinden Journaliste

Tout porte à croire que la « grape ale », bière à laquelle on ajoute du marc de raisin, est née en Belgique, quand les producteurs de lambics ont utilisé les raisins de la région de Hoeilaart et Overijse pour signer ces cuvées distinctives.

Oubliée avec l’essor de la pils, cette production a timidement revu le jour sous l’impulsion de Cantillon – d’abord en 1973, puis de façon plus significative en 1993 avec la St-Lamvinus. Bonne nouvelle pour les amateurs de fraîcheur et d’acidité: ce style qui réconcilie Bacchus et Cérès revient en force sur les comptoirs des bars et les étagères des magasins spécialisés. Deux flacons pour s’initier.

1– Fruit d’une collaboration entre la brasserie de l’Ermitage (Bruxelles) et le Domaine des Hauts Baigneux (Touraine), la Tournulus sera révélée au grand public lors de la fête du Quartier du Rideau, ce 25 septembre. Le breuvage aux allures de vin orange se distingue par un caractère vineux affirmé. Mention pour l’étiquette signée Krump, graphiste ayant collaboré avec Roméo Elvis et… Le Vif.

15 euros. ermitagenanobrasserie.be

La Tournulus et L'Oude Pinot gris, timide come-back des grape ales
© SDP

2– L’ Oude Pinot Gris souscrit au système d’appellation contrôlée mis en place par le Haut Conseil des Bières Lambic Artisanales. Ce cahier des charges induit une série de principes à respecter: emploi de bières de fermentation spontanée élevées en fûts de chêne, assemblage de lambics de plus d’un an, refermentation en bouteille… Le résultat? Une merveille de finesse et d’équilibre.

Environ 20 euros. gueuzerietilquin.be

La Tournulus et L'Oude Pinot gris, timide come-back des grape ales
© SDP

Partner Content