Le chef coq de l’Expo de Milan poursuivi par Besix

Le pavillon belge à l'Expo de Milan. © Atelier de l'Avenir

Le constructeur du pavillon belge à l’exposition universelle de Milan, la société Besix, vient de lancer une procédure judiciaire contre le chef étoilé Benoît Gersdorff.

Le restaurateur se serait engagé par écrit à racheter le matériel du pavillon, une fois l’exposition terminée, pour une somme de 1,5 million d’euros mais s’est finalement désisté, rapporte mercredi La Libre Belgique.

« Le temps jouant contre nous, nous avons dû baisser le prix du pavillon à un million d’euros », explique Didier Damseaux, responsable du projet pour le groupe Besix. « Nous réclamons donc à M. Gersdorff le différentiel entre ce qu’il nous avait proposé et le prix de vente du pavillon, soit un montant de 500 000 euros. »

Partner Content