Si l'Organisation mondiale de la santé (OMS) n'a jamais véritablement revendiqué un seuil, le nombre de 10.000 pas est souvent donné comme le graal à atteindre au quotidien, ce qui représente pas moins de 7,5 km de marche en une journée, soit une bonne heure et demie.

Déconstruisons d'emblée ce mythe des 10.000 pas qui n'est, en réalité, qu'un slogan de marketing japonais datant des années 60 et débusqué sur le tard. "Pour capitaliser sur l'immense popularité des jeux olympiques de Tokyo en 1964, l'entreprise Yamasa a élaboré le tout premier podomètre portable, appelé manpo-kei, soit 'compteur des 10.000 pas'", révélait récemment The Guardian.

Ce nombre de pas, même très bénéfique pour la santé, qui ne repose sur aucune véritable réalité scientifique obsèdent pourtant de nombreuses personnes motivées à l'atteindre, parfois difficilement dans leur emploi du temps chargé.

10.000 pas/jour, un slogan marketing des années... 60 !

Aujourd'hui, cet objectif est remis en question. En réalité, 6.000 pas seraient suffisants, ce qui correspond à une marche d'une trentaine de minutes. Réalisée au minimum 5 fois par semaine, cela semble plus atteignable pour la plupart d'entre nous. Une activité régulière permet de réduire de réduire de 50 % les risques d'avoir un cancer du sein, de l'utérus ou du colon, mais aussi de souffrir du diabète de type 2. L'activité réduit également de 40 % les risques d'AVC ou d'infarctus, de 30 % ceux de contracter la maladie d'Alzheimer ou de Parkinson.

L'OMS ne recommande donc pas spécifiquement un nombre de pas à atteindre. Ses recommandations portent davantage sur l'intensité de l'activité, et sur sa durée. Pour les adultes, l'organisme recommande "de pratiquer au moins, au cours de la semaine, 150 minutes d'activité d'endurance d'intensité modérée ou au moins 75 minutes d'activité d'endurance d'intensité soutenue, ou une combinaison équivalente d'activité d'intensité modérée et soutenue".

Qu'importe le type d'activité, l'important, est donc bien de bouger, et de surcroît en télétravail qui nous épargne certes les trajets quotidiens au bureau mais aussi des mouvements très bénéfiques à notre santé!

Astuces pour bouger plus

En vrac, on peut compenser le trajet en voiture ou en train du matin par une petite balade vivifiante dans le quartier, prendre une pause à midi active en allant se dérouiller les jambes (à pied ou à vélo) avec un but précis (aller à la poste, à la librairie, aller faire causette avec la voisine plus âgée du bas de la rue,...), essayer de travailler plus souvent debout ou faire quelques exercices réguliers d'étirement chaque heure à l'aide d'une app' de fitness (ne pas oublier de s'hydrater). Les tâches ménagères sont aussi une source bénéfique et sous-estimée de dépense d'énergie. On peut les intégrer tout au long de la journée, en montant et descendant les escaliers avec motivation.

Bouger est d'autant plus motivant en s'équipant d'une montre sportive connectée ou d'un "fitness tracker". On a testé les derniers modèles. Lequel sera le mieux adapté à votre profil ?

Nos comparatifs de montres connectées pour davantage bouger au quotidien.

Garmin Venu 2

Garmin Venu 2, Garmin
Garmin Venu 2 © Garmin

La Venu 2 de Garmin est une montre sportive très aboutie, et élégante, qui suit avec précision son utilisateur dans toutes ses activités quotidiennes (la variété de sports proposés est grande, et elle est étanche pour la natation). En passant son doigt de haut en bas ou inversement sur l'écran OLED, on navigue dans une suite d'écrans d'information. On y trouve un bilan de sa journée (pas, calories, étages gravis,..), ses statistiques de santé, son historique de sorties hebdomadaires, l'évolution de sa fréquence cardiaque au quotidien, la météo, les dernières notifications reçues, ou encore le contrôle de la musique. On apprécie les félicitations très gratifiantes qui s'activent dès qu'un objectif (ex: 10.000 pas ou 10 étages gravis) est atteint. La montre analyse aussi le sommeil et donne des informations sur la qualité de la nuit passée (d'excellente à médiocre). L'app' Garmin disponible sur Android et iOS où l'on peut synchroniser toutes ces données est bien complète et claire. Son autonomie est de 5 jours. Prix conseillé: 349,99 euros à 399,99 euros pour la Venu 2 ou Venu 2S.

Galaxy Watch4

Galaxy Watch 4, PG
Galaxy Watch 4 © PG

Dans la famille Samsung Watch, on vous présente le dernier modèle : la Galaxy Watch 4. Elle est à la fois solide et élégante, avec son design épuré et ergonomique. Le bracelet est très confortable. Cette montre connectée est facile à utiliser grâce à sa couronne rotative. Elle suit avec grande précision les activités quotidiennes (et le sommeil), avec des fonctionnalités très motivantes tout au long de la journée (on aime le petit ours qui bouge pour qu'on s'active lors du "steps challenge"). Son GPS est très précis. Cette nouvelle génération associe électrocardiogramme (ECG), taux de saturation du sang en oxygène et mesure de la pression artérielle via l'application Samsung Health Monitor. Le "Samsung BioActive Sensor" est assez bluffant, il calcule la composition corporelle - pourcentage de masse graisseuse, muscles squelettiques, niveau corporel en eau - en temps réel afin de mieux gérer les objectifs de santé. Bonus : des cadrans numériques ou analogiques et des fonds d'écran interchangeables à l'infini (ou presque) affichent, entre autres, la météo de façon détaillée. Petits bémols : son autonomie est de "seulement" deux jours et l'ECG est compatible uniquement avec les smartphones Samsung. Prix conseillé: 269 euros à 299 €.

Polar Ignite 2

Polar Ignite 2, PG
Polar Ignite 2 © PG

On ne présente plus la marque Polar, qui accompagne les sportifs, des plus amateurs aux plus extrêmes. L'Ignite 2 est la montre GPS d'entrée de gamme de Polar. Avec son boitier rond au design raffiné, très proche de celui de la Garmin Venu 2, elle offre des fonctionnalités poussées dans le domaine du monitoring de la santé. L'Ignite 2 enregistre le nombre de pas, les calories brûlées et le temps d'activité au quotidien. Elle permet le suivi d'une multitude d'activités sportives. En plus des profils classiques (course, vélo, natation, randonnée,...) on trouve des profils pour la musculation, le HIIT, le surf et même le ski de fond. Ses points forts restent le suivi du sommeil "Nightly recharge" ainsi que le coaching quotidien "FitSpark" proposant des séances cardio, de renforcement musculaire et d'étirements. On apprécie les alertes discrètes d'inactivité pour se motiver à bouger quand on est trop longtemps assis. Petit bémol : le contrôle tactile de l'écran est parfois peu réactif et même, par moment, difficile à gérer lorsqu'on veut dérouler rapidement des menus ou des widgets. Niveau autonomie, l'Ignite 2 se recharge (rapidement) tous les 3 jours environ. Prix conseillé : 229 euros.

FitBit Luxe

Fitbit Luxe , PG
Fitbit Luxe © PG

La Fibit Luxe est un bracelet d'activité "bien-être" fin et discret qui se fait plus passer pour un accessoire de mode que pour un objet connecté. Pourtant, même de petite taille, il en a sous le capot : GPS intégré, capteur d'activité électrodermique (EDA) pour suivre les variations du niveau de stress, et capteur de la fréquence cardiaque. Mais aussi : suivi du sommeil et score de qualité de la nuit passée, mesure de la fréquence respiratoire, et de la température de la peau. Facile d'utilisation, la Fitbit Luxe propose en cas de stress des exercices de respiration guidée. Jusqu'à 5 jours d'autonomie. Prix conseillé : 149 euros.

Si l'Organisation mondiale de la santé (OMS) n'a jamais véritablement revendiqué un seuil, le nombre de 10.000 pas est souvent donné comme le graal à atteindre au quotidien, ce qui représente pas moins de 7,5 km de marche en une journée, soit une bonne heure et demie. Déconstruisons d'emblée ce mythe des 10.000 pas qui n'est, en réalité, qu'un slogan de marketing japonais datant des années 60 et débusqué sur le tard. "Pour capitaliser sur l'immense popularité des jeux olympiques de Tokyo en 1964, l'entreprise Yamasa a élaboré le tout premier podomètre portable, appelé manpo-kei, soit 'compteur des 10.000 pas'", révélait récemment The Guardian. Ce nombre de pas, même très bénéfique pour la santé, qui ne repose sur aucune véritable réalité scientifique obsèdent pourtant de nombreuses personnes motivées à l'atteindre, parfois difficilement dans leur emploi du temps chargé. Aujourd'hui, cet objectif est remis en question. En réalité, 6.000 pas seraient suffisants, ce qui correspond à une marche d'une trentaine de minutes. Réalisée au minimum 5 fois par semaine, cela semble plus atteignable pour la plupart d'entre nous. Une activité régulière permet de réduire de réduire de 50 % les risques d'avoir un cancer du sein, de l'utérus ou du colon, mais aussi de souffrir du diabète de type 2. L'activité réduit également de 40 % les risques d'AVC ou d'infarctus, de 30 % ceux de contracter la maladie d'Alzheimer ou de Parkinson. L'OMS ne recommande donc pas spécifiquement un nombre de pas à atteindre. Ses recommandations portent davantage sur l'intensité de l'activité, et sur sa durée. Pour les adultes, l'organisme recommande "de pratiquer au moins, au cours de la semaine, 150 minutes d'activité d'endurance d'intensité modérée ou au moins 75 minutes d'activité d'endurance d'intensité soutenue, ou une combinaison équivalente d'activité d'intensité modérée et soutenue".Qu'importe le type d'activité, l'important, est donc bien de bouger, et de surcroît en télétravail qui nous épargne certes les trajets quotidiens au bureau mais aussi des mouvements très bénéfiques à notre santé!En vrac, on peut compenser le trajet en voiture ou en train du matin par une petite balade vivifiante dans le quartier, prendre une pause à midi active en allant se dérouiller les jambes (à pied ou à vélo) avec un but précis (aller à la poste, à la librairie, aller faire causette avec la voisine plus âgée du bas de la rue,...), essayer de travailler plus souvent debout ou faire quelques exercices réguliers d'étirement chaque heure à l'aide d'une app' de fitness (ne pas oublier de s'hydrater). Les tâches ménagères sont aussi une source bénéfique et sous-estimée de dépense d'énergie. On peut les intégrer tout au long de la journée, en montant et descendant les escaliers avec motivation. Bouger est d'autant plus motivant en s'équipant d'une montre sportive connectée ou d'un "fitness tracker". On a testé les derniers modèles. Lequel sera le mieux adapté à votre profil ?