Les 10 commandements de Paula Begoun (Paula’s Choice), alias « la flic des cosmétiques », pour avoir une belle peau

Paula Begoun, fondatrice de la marque Paula's Choice recommande d'utiliser des filtres solaires tous les jours © SP
Isabelle Willot

C’est à Oprah Winfrey qu’elle doit le surnom de « cosmetics cop ». Paula Begoun est la fondatrice de Paula’s Choice, la marque star de TikTok . A 70 ans, l’Américaine a une opinion bien tranchée sur la manière dont nous devons prendre soin de notre peau.  Lors de son passage en Europe, elle a accepté de répondre aux questions de nos lecteurs. Et de partager avec nous les dix commandements de sa routine idéale.

Si vous ne jurez que par les cosmétiques naturels ou que vous pensez qu’appliquer un masque une fois par semaine vous aidera à avoir une peau plus belle, Paula Begoun risque de vous bousculer dans vos certitudes. Cette Américaine de 70 ans qui vit aujourd’hui à Hawai a toujours été passionnée de cosmétiques. Cela fait près de 50 ans qu’elle travaille dans le domaine. Comme journaliste d’abord, elle a écrit plus d’une vingtaine de livres. Des ouvrages très critiques qui lui ont valu le surnom de « cosmetics cop » avant de lancer sa propre marque, Paula’s Choice, en 1995. Elle vient encore d’élargir son offre avec un tout nouveau duo de produits à la vitamine C.

Un aperçu des ingrédients « super héros » préférés de Paula Begoun

Cet anti-oxydant qu’elle qualifie de super-héros devrait selon notre gourou du skincare faire partir de notre routine quotidienne. En visite à Amsterdam pour le lancement de ceux deux produits, Paula Begoun a accepté de répondre face caméra à une sélection de questions de nos lecteurs (voir ci-dessous). Elle nous livre également les dix commandements de sa routine idéale.

L’affichage de ce contenu a été bloqué pour respecter vos choix en matière de cookies. En cliquant sur « Voir le contenu », vous acceptez les cookies. Vous pouvez modifier vos choix à tout moment en cliquant sur « Paramètres des cookies » en bas du site.
Voir le contenu

1. Il n’est jamais trop tôt pour commencer à utiliser un anti-âge

« Bien sûr il faut s’entendre sur la définition que l’on donne à ce mot. Le premier anti-âge, c’est une routine simple qui va empêcher votre peau de commencer à vieillir prématurément à cause de facteurs extérieurs, comme le soleil ou la pollution. N’oubliez jamais que vous commencez à vieillir… dès votre naissance. La base c’est le nettoyage, l’hydratation et la protection solaire. Donc, oui, dès le premier jour il faut protéger la peau des enfants du soleil si l’on sort.

Même en hiver. Même pour traverser le jardin. Laver et hydrater la peau de son bébé avec des produits doux et surtout pas parfumés, comme le font la plupart des parents. A l’adolescence, on ajoute peut-être un anti-oxydant. Si besoin on choisit un produit contenant des actifs qui luttent contre l’acné. Si l’on est prudent et que l’on suit quelques règles simples, on aura moins besoin de corriger les dégâts avec des actifs ciblés ».

2. Votre filtre solaire est votre meilleur ami

« C’est la base, je ne le répèterai jamais assez, surtout en Europe où l’on a encore tendance à croire qu’un teint hâlé est signe de bonne santé. Alors que le bronzage, comme les rougeurs d’irritation, est le moyen qu’a trouvé votre peau de crier « au secours, je brûle, j’ai mal! ». On sait aujourd’hui que le soleil est responsable du vieillissement précoce. Vous avez donc le choix d’être « sun smart » ou « sun stupid ». Votre filtre solaire est votre meilleur ami. Le bronzage le signe que votre ADN est en train de muter.

L’affichage de ce contenu a été bloqué pour respecter vos choix en matière de cookies. En cliquant sur « Voir le contenu », vous acceptez les cookies. Vous pouvez modifier vos choix à tout moment en cliquant sur « Paramètres des cookies » en bas du site.
Voir le contenu

Quand à l’argument qui consiste à dire qu’il faut s’exposer sans filtre pour synthétiser la vitamine D, mieux vaut se supplémenter si l’on a pris la peine de faire les tests sanguins qui démontrent que l’on est vraiment déficient. Car il n’existe pas de protocole sûr pour dire quelle partie du corps et pendant combien de temps ni à quelle période de la journée il faudrait s’exposer pour que cela soit réellement efficace et mesurable ».

Pour la « flic des cosmétiques » le filtre solaire est le meilleur anti-âge qui soit

3. Les sheet masks ne servent à rien

« Et par extension, il est tout aussi inutile d’appliquer un masque en crème. C’est une perte d’argent et de temps. On vous avance pour justifier l’usage de ces produits que cela va aider à la pénétration des actifs. Ce n’est pas vrai. Les ingrédiens ne sont absorbés que sur base de deux faits scientifiquement établis : la taille de la molécule et le manière dont l’ingrédient va être présenté à la peau.

C’est donc une question de qualité de formulation. Si la formule est bonne, l’ingrédient trouvera son chemin dans la peau… à son rythme. Tous d’ailleurs ne sont pas sensés pénétrer en profondeur. Au contraire, les filtres solaires ou les exfoliants doivent rester en surface. Le temps de pause ne fait rien à l’affaire ».

4. Le yoga facial est une hérésie

« Je n’en peux plus de tous ces rollers, ces guashas, ces massages agressifs qui finalement ne font qu’apporter un stress supplémentaire à votre peau. Tous ce qui la tire vers le haut ou vers le bas risque d’endommager la souplesse de l’élastine. C’est comme un élastique, à force de tirer dessus, vous finissez par le claquer et c’est irréparable. Dans la peau, c’est pareil.

Vous facilitez au final l’affaissement de votre peau. C’est la même chose pour le « skin icing » autrement dit l’utilisation du froid. Non, ça ne va pas faciliter la circulation sanguine ni celle de la lymphe. Le froid rétrécit tout et ralentit les mouvements. Et la rougeur n’est jamais bon signe. »

5. Exfolier votre peau peut changer votre vie

« A condition, une fois encore de ne pas irriter la peau. C’est la raison pour laquelle je bannis tous les scrubs qui utilisent des particules. Tout comme il est indispensable de nettoyer sa peau, tout en douceur, pour éliminer les traces de pollution mais aussi l’écran solaire et le maquillage, on peut aider la peau à éliminer les cellules mortes. Chose qu’elle faisait très bien toute seule lorsque vous étiez jeune.

Mais une fois encore, à cause des dégâts dus à la pollution et au soleil, les cellules ne font plus aussi bien leur boulot qu’avant. Ce qui est fascinant avec l’exfoliation, c’est que contrairement à certains produits qui demandent du temps avant que l’on puisse voir des résultats, on peut noter des améliorations du jour au lendemain. Je préconise d’utiliser des acides que l’on laisse poser sur la peau, sans les rincer.

Les AHA – qu’ils soient lactiques ou glycoliques – et les BHA, seuls ou combinés. Mais une fois encore à condition d’être bien formulés, sans irritants, sans alcool et sans huiles essentielles. J’en ai plein mon catalogue! Mon préféré est une solution à 2% de BHA. Pourtant, ma société ne voulait pas le lancer car il n’avait pas une texture jugée assez élégante. J’ai tenu bon en assurant que s’il ne se vendait pas j’achèterais le stock. C’est devenu un bestseller partout dans le monde ».

Cet exfoliant à base d’acide salicylique est devenu le bestseller de la marque

6. Less is best ne s’applique pas au skincare

« Aussi fantastique soit-il un ingrédient unique ne fera jamais de miracles. Vous ne pouvez de toute façon pas renoncer à votre routine de base : le nettoyage, l’exfoliation surtout à partir d’une certain âge, l’hydratation, l’application d’antioxydants et d’un filtre solaire.

C’est déjà beaucoup! Et à cela c’est à vous d’ajouter tous les super-héros dont vous avez peut-être besoin si votre peau a été endommagée par la pollution ou le soleil, comme le rétinol par exemple. La peau est affamée, elle n’en a jamais assez… tant que ce qu’on applique sur elle ne cause pas d’irritations. On banira donc toujours les parfums, les huiles essentielles et les alcools dénaturés ».

7. L’âge n’est pas un type de peau

« Il n’y a rien que je trouve plus absurde que ces articles qui vous disent comment vous occuper de votre peau à 20, 30, 40 ou 50 ans! C’est idiot. Vous avez des peaux à 20 ans tellement abîmées qu’elles ont déjà besoin de rétinol. D’autres à 40 qui se portent comme un charme car on a su les protéger.

La seule chose qui soient vraie c’est que la peau s’affine à partir de 50 ans à cause de la ménopause et la diminution du taux d’estrogène dans la peau. Il est possible d’agir de manière topique sur la peau avec des crèmes cosmétiques mais elles ne sont pas encore autorisées en Europe. J’espère que cela changera bientôt. »

Ce tout nouveau soin nuit à base de peptides contient 5% de vitamine C

8. Les produits ne devraient jamais être proposés en pots

« Si vous choisissez des produits bourrés d’ingrédients actifs, ils ne devraient jamais être emballés dans des pots. Car dès que vous enlevez le couvercle, l’air entre dedans et détériore immédiatement les actifs. En plus, vous allez mettre vos doigts dedans et même si vous utilisez une spatule vous l’allez pas la désinfecter chaque fois après usage. Et les bactéries qui vont entrer vont aussi détériorer la stabilité du produit.

Vous me direz : mais pourquoi les utilise-t-on encore ? Parce que l’expérience est sensuelle ! On ouvre, on sent le produit, on le touche. Et surtout on a l’impression très satisfaisante de pouvoir récupérer le produit jusqu’à la toute dernière goutte. Pourtant lorsqu’on est au fond du pot, les ingrédients dont on espère bénéficier ont sans doute disparu depuis longtemps ».

9. La constance est la clé du succès

« Ne vous laissez pas distraire par tous les nouveaux produits qui sortent sur le marché, même ceux que je lance s’ils ne correspondent pas à ce dont votre peau a besoin. Ce n’est pas vrai qu’il faut changer de routine en fonction des saisons. Il faut être à l’écoute de sa peau, alors oui, il peut y avoir de petits ajustements par moment.

Mais il n’y a aucune raison de modifier de fond en comble une routine qui vous convient. Au contraire, la constance, en particulier en ce qui concerne l’utilisation d’un filtre solaire, est la clé du succès. »

Paula Begoun insiste pour que les actifs stars comme le niacinamide soit aussi ajouté dans les soins corps

10. Méfiez-vous des réseaux sociaux

« Les consommateurs pensent erronément qu’ils sont mieux informés sur le skincare grâce aux réseaux sociaux mais c’est bien pire qu’avant! Car on voit circuler encore plus d’informations insensées. Je m’en tiens à l’écart pour éviter de faire une attaque. Au bout de toutes ces années, je ne supporte toujours pas les personnes qui colportent des choses folles sur les cosmétiques.

Certains mensonges sont bénins. Mais d’autres peuvent avoir des conséquences graves. Il n’y a rien de moins éthiques sur les réseaux sociaux que les pseudo influenceurs qui rendent les gens plus craintifs des filtres solaires que des dangers du soleil lui-même. C’est ridicule et répréhensible ».

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content