Les bons gestes pour pratiquer l’automassage du visage

© GETTY IMAGES
Isabelle Willot

Pour ralentir l’apparition des signes de l’âge, les facialistes et les marques de soins qui officient aussi en spas proposent désormais, outre l’application d’une crème, de sculpter les traits du visage. Un coaching personnalisé qui passe par des routines d’automassage qu’on retrouve sur le Web.

C’est la tendance backstage qui fait le buzz depuis quelques saisons: pour un teint rayonnant, la préparation du visage des mannequins est devenue une étape essentielle de la mise en beauté, presque aussi importante que le maquillage. Cette nouvelle pratique est une conséquence de l’influence de celles que l’on appelle les « facialistes », autrement dit ces spécialistes des massages dynamiques du visage chez qui se pressent les célébrités. Sarah Vandendriessche s’est formée à Londres et à Paris auprès des grands noms de cette nouvelle discipline et officiait dans les coulisses du défilé Balmain en mars dernier. Rien à voir bien sûr avec les traitements longue durée qu’elle propose dans son institut. Mais les bienfaits sont visibles. « Après un nettoyage du visage, un massage d’une dizaine de minutes à base de manoeuvres repulpantes et liftantes va activer la circulation sanguine et défroisser les traits », assure-t-elle.

Etonnamment, le boom de ce que certains appellent le « face fitness » doit beaucoup à la démocratisation des procédures de médecine esthétique. Pour faire face à la concurrence des injections de Botox, des comblements d’acide hyaluronique et autres peelings dermatologiques, la cosmétique dite traditionnelle a dû se réinventer. L’idée que, pour prendre soin de son visage, appliquer « simplement » un sérum ou une crème ne suffisait plus a fait son chemin. A la maison comme au spa, la gestuelle, qu’elle soit manuelle ou aidée par des outils sophistiqués, est devenue essentielle. Ces massages s’appuient souvent sur des techniques ancestrales venues d’Asie. Ils seraient capables de sculpter nos traits comme une séance de sport redessine notre silhouette.

‘Rien de tel que d’utiliser la main, sans frotter ni tirer, ni faire des mouvements brusques. Maîtriser la pression suffit.’

Denise Barthe, responsable formation chez Clarins

Le constat est simple: notre visage compte une cinquantaine de muscles responsables de toutes nos expressions. Avec pas moins de 15 000 contractions par jour, certains travaillent trop et d’autres pas assez. Par leur faute, les traits se relâchent et la peau se détend. A l’inverse, les zones trop sollicitées comme les mâchoires ou le front sont sources de tensions qu’un massage aidera à débloquer. Tout comme l’on s’offre une séance avec un coach pour se remettre en forme et élaborer une routine à parfaire au quotidien à la maison, les facialistes et les marques de beauté actives également dans les spas préconisent de renforcer l’action des soins grâce à des programmes alliant rituels réguliers en instituts et automassages à faire chez soi.

Il y a désormais presque autant de méthodes que de praticiens, loin de tous partager la même vision de ce qu’il convient, ou pas, de faire pour réduire les signes de l’âge. Aux Etats-Unis mais aussi en Europe, des studios « low cost » comme Face Gym, Seasonly ou encore FaceKult ont pour ambition de démocratiser le travail des facialistes avec des soins plus courts – 30 minutes – et plus accessibles, souvent doublés de visiocoachings via Zoom. Très populaire il y a quelques années, le yoga facial se base lui aussi sur ces mêmes principes – réactiver les muscles paresseux du visage – tout en proposant, en plus de gestes d’automassage, des « postures » à tenir, ce sont ces fameuses grimaces que l’on voit apparaître sur son écran lorsque l’on tape ces deux mots dans son moteur de recherche. La marque Rituals s’est même associée à l’une des spécialistes de la discipline, la facialiste des stars Abigail James, pour développer des tutoriels d’initiation sur son site Internet. En Belgique, plusieurs studios – Yoganna à Anvers et My Best Face à Bruxelles par exemple – proposent d’accompagner celles et ceux qui veulent se lancer dans l’aventure en suivant des workshops d’initiation.

3 rituels de spa au banc d’essai

1. Soin Premier Cru de Caudalie

Ici, chaque geste contribue à la détente et à la relaxation. Après un nettoyage avec des produits de la marque adaptés au type de peau, place au gommage. Vient ensuite l’étape du modelage d’une vingtaine de minutes. Au sérum Premier Cru, on ajoute une huile détox ou régénérante, pour un effet glissant sur la peau qui facilitera les manipulations contribuant à lisser les rides et remodeler l’ovale du visage tout en apportant de l’éclat. Puis arrive la pose d’un masque Premier Cru uniquement disponible en spa pendant laquelle on vous masse le crâne, les bras, les mains et les épaules, ainsi que les pieds dans la formule longue. Le rituel se termine par l’application des produits de la gamme anti-âge accompagnée de gestes qui stimulent le tissu cutané. La peau est rebondie, les ridules autour des yeux lissées, le teint frais. Et ce pendant plusieurs jours après le traitement.

De 92 à 132 euros les 50 ou 80 min, à la boutique-spa de Bruxelles et de Bruges. caudalie.com

2. Soin Youth Expert de Clarins

Après le diagnostic de peau, place au démaquillage qui intègre la gestuelle antipollution de pression ventouse qui décolle les impuretés. Une double exfoliation est proposée ensuite, la première mécanique, la seconde avec le nouveau peeling Beauté Eclair à base d’acides de fruits. Un massage d’une vingtaine de minutes commence par une phase drainante pendant laquelle le visage est positionné sur le côté, facilitant ainsi les échanges et l’élimination des toxines. Vient ensuite un travail sur les tensions musculaires pour redonner du gonflant à la peau. Le cocktail de soins qui contient notamment le Double Sérum utilisé pour le massage n’est pas retiré avant la pose du masque visage. Le rituel se termine par l’application d’un contour de l’oeil, un sérum et une crème, et des pressions stimulantes au niveau des épaules, des hanches, des genoux et de pieds, une vaporisation d’Eau Dynamisante. La peau apparaît plus tonique et le teint lumineux.

105 euros les 60 min, à la boutique-spa d’Uccle et dans d’autres instituts à trouver via clarins.be

3. Rituel visage « sur mesure » de Valmont

La marque suisse vient de revoir tous ses protocoles: sur une base commune, des gestes différenciés conjugués à chaque ligne de produits phares ciblent les besoins. La phase de décongestionnement est assurée par un drainage lymphatique. Puis, le massage « papillon », signature de Valmont, part du décolleté, remonte le long du cou pour terminer sur le front en mouvements amples. Après le nettoyage et le gommage, place au protocole spécialisé. Dans le cas du rituel créé pour la nouvelle gamme Luminosity, les techniques s’inspirent de la réflexologie faciale qui agit sur les muscles du visage et les organes comme les reins, le foie, etc. qui se trouvent sur les mêmes méridiens que les zones visées. Ce massage s’effectue avec un booster contenant une base glycérinée végétale. Par-dessus, la praticienne dépose le masque au collagène et masse les épaules pendant le temps de pose. Le rituel se termine par l’application d’un contour de l’oeil, un sérum et une crème. Le grain est lissé et la peau parée d’un joli glow.

150 à 225 euros les 60 ou 90 minutes, au Manoir de Lébioles à Spa et dans d’autres instituts à trouver via lamaisonvalmont.com

Manoeuvres communes

Chez Clarins, où l’association crèmes et massage est prônée depuis la création de la marque, des mesures réalisées en laboratoire sont venues étayer le ressenti des clients. « Après une heure de soins pendant lesquels on massera votre visage pendant 20 minutes, nous pouvons constater une diminution des rides apparentes du visage qui peut aller jusqu’à 28%, note Dominique Rist, Directrice Internationale des Protocoles Spa. Bien sûr, cela dépend des visages et des praticiennes. Mais les résultats sont là et peuvent perdurer jusqu’à une semaine s’ils s’accompagnent des bons gestes à la maison. Matin et soir. Tous les jours. Comme pour la gymnastique, c’est la régularité qui prime. » Sur le site de la marque, dans l’onglet Beauty School, 18 vidéos, dont trois dédiées aux hommes, détaillent le b.a.-ba de la méthode mise au point par le fondateur de l’entreprise Jacques Courtin-Clarins, masseur de profession. « Notre technique est basée uniquement sur les pressions, insiste Dominique Rist. Nous n’allons jamais tirer sur la peau car si l’on tire, on risque de la détendre, de l’élargir et donc de l’affiner. »

Dans la « boîte à outils » de toutes les praticiennes, on retrouve grosso modo les mêmes manoeuvres de drainages, pétrissages, pressions et pincements qu’il leur appartient ensuite d’assembler et d’enchaîner à des cadences plus ou moins puissantes pour créer leur massage « signature ». Chez Caudalie, c’est Sylvie Bolzan qui crée les protocoles dès qu’une nouvelle gamme est lancée ou reformulée, comme la ligne anti-âge Premier Cru qui promet d’agir sur huit marqueurs de vieillissement. « Dès que vous vous installez dans la cabine, chez nous tout est massage, plaide-t-elle. La partie détente est essentielle pour favoriser le relâchement. La cadence du geste et le poids de la main ont aussi leur importance: comme dans le sport, si l’on veut « sécher » un muscle, on va privilégier les mouvements rapides avec un poids léger. Si l’on veut du volume, on optera pour des mouvements plus lents et un poids plus lourd. » En gonflant, les muscles remplissent les rides et redonnent du rebondi au visage. Mais ces mouvements stimulent aussi les fibroblastes responsables de la production de collagène et d’élastine. A condition de ne pas les solliciter trop brutalement. Car à la manière d’un élastique sur lequel on aurait tendance à trop tirer, les fibres risquent de se distendre. Ou de se casser.

Retrouvez nos tutos en collaboration avec Sarah Vandendriessche sur Instagram @levifweekend

Les bons gestes pour pratiquer l'automassage du visage
© GETTY IMAGES

Effet waouh

Pour Agnès Teffaud, responsable de la communication scientifique chez Valmont, l’action cumulée des produits appliqués au quotidien avec des traitements réguliers donnerait un âge perçu de 5 à 10 ans inférieur selon les types de peau et le style de vie à celui d’une personne qui ne passerait pas régulièrement par la case cabine. La marque suisse vient d’ailleurs de redesigner tous ses protocoles pour les mettre en adéquation avec chacun des objectifs ciblés de ses lignes de soins. « C’est aussi un élément qui va encourager l’achat et l’utilisation régulière des produits, insiste-t-elle. Les cosmétiques ont une action topique: il faut attendre un certain temps avant de voir les premiers résultats. Avec ces manipulations, il y a un véritable « effet waouh » à la sortie d’un modelage professionnel. Que vous ayez opté pour un rituel hydratant, éclat ou anti-âge, l’action immédiate sur les tissus se voit à l’oeil nu. » Sarah Vandendriessche, qui est une des rares facialistes belges formée au massage intrabuccal, préconise elle aussi la discipline. « Les effets sont cumulatifs, assure-t-elle. En commençant par une cure hebdomadaire pendant six semaines et ensuite une fois par mois, on active la mémoire du muscle que l’on entraîne aussi en se massant à la maison. »

La jeune femme poste d’ailleurs régulièrement des vidéos « how to » sur son compte Instagram, en présentant des routines faciles à reproduire qui utilisent aussi certains outils en vogue. Chez Caudalie, un QR code que l’on scanne sur les produits mène à des tutoriels. Ce genre de films pullule sur la toile mais tous, hélas, ne se valent pas. « Instinctivement, nous n’adoptons pas les bons gestes, note Denise Barthe, responsable de la formation internationale chez Clarins. Nous manquons de bienveillance avec notre peau. Surtout lorsque nous tentons d’utiliser des outils comme les pierres de Gua-Sha ou les rouleaux de jade sans maîtriser les techniques. Rien de tel que d’utiliser la main, sans frotter ni tirer ni faire des mouvements brusques. Maîtriser la pression suffit. Pour démaquiller par exemple, de petits tapotements avec un coton suffiront pour éliminer les pigments et les particules de pollution. Pour appliquer son sérum ou sa crème, mieux vaut les réchauffer dans la paume entière de la main et les déposer en pressant avec son poids naturel qui est de 100g. Pour stimuler la circulation sanguine et lymphatique, la pression diffuse plus appuyée pourra monter jusqu’à 3 kg ». Cinq, même, lorsque c’est la facialiste qui opère en cabine, aidée aussi par des textures modelantes conçues spécialement pour les spas. « Ces formules sont souvent plus concentrées, plus adaptées aux manoeuvres des thérapeutes qui doivent pouvoir durer de longues minutes, insiste encore Agnès Teffaud. C’est cette expertise qui nous permet de faire face à la concurrence des cabinets médicaux. » Le plaisir du toucher que l’on retrouve enfin après la frustration des mois de pandémie y est sans doute aussi pour beaucoup.

Retrouvez nos tutos en collaboration avec Sarah Vandendriessche sur Instagram @levifweekend

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content