Un simple comptoir sépare Florence D'Avino (38 ans) de la salle. Pas une frontière, pas un barrage. Un espace à soi où il n'y a rien à cacher mais tout à faire. La jeune femme est au four et au moulin, elle qui cuisine tout autant qu'elle se charge de servir elle-même les convives ayant franchi le seuil de sa petite enseigne en forme de restaurant de poche. Accablée sous le fardeau? Soupirante sous la tâche? Nullement, comme le prouve le fait qu'on la surprend à chanter aux fourneaux. Elle explique combien ce métier est une vocation: "J'ai été secrétaire, puis j'ai trouvé un autre job en cuisine. Cela me plaisait tellement que j'ai ...