D'où naît cette certitude ? De la voix. Celle-là même qui appartient à la jeune femme officiant seule derrière sa jolie cuisine ouverte carrelée de blanc. Un timbre placé et enchanteur, qui émet sur une fréquence rassurante. A juste t...

D'où naît cette certitude ? De la voix. Celle-là même qui appartient à la jeune femme officiant seule derrière sa jolie cuisine ouverte carrelée de blanc. Un timbre placé et enchanteur, qui émet sur une fréquence rassurante. A juste titre car les suggestions qui suivent - deux entrées et trois plats - entonnent la mélodie du bonheur. On en prend la mesure par le biais de deux filets de dorade accompagnés de polenta et de bouillon de chou frisé au lard fumé (22 euros). Une bouchée suffit pour que le bavardage des tables voisines ne nous atteigne plus. Un silence intérieur s'installe, signe d'une cuisine qui chatouille les affects. Un crumble de chou pourpre vient ajouter une note de croquant à l'ensemble, le ravissement est total. On ne sort de ce moment de grâce que pour prêter attention à ces petits détails qui réjouissent le coeur : une salière en forme d'ananas, une carte des bières petite mais remarquable - en provenance de Ça brasse pour moi -, ainsi qu'une bande-son rétro régulièrement fredonnée par l'intéressée - Da Doo Ron Ron des Crystals ou God only knows des Beach Boys.