En phase avec cette perspective louable, le décor est discret - granito au sol, luminaires en papier et en osier, mobilier de bois - mais pas froid pour autant. Posé sur un coin, l'endroit jouit de cette lumière qui manque tellement quand le temp...

En phase avec cette perspective louable, le décor est discret - granito au sol, luminaires en papier et en osier, mobilier de bois - mais pas froid pour autant. Posé sur un coin, l'endroit jouit de cette lumière qui manque tellement quand le temps est gris. A l'humilité salutaire du contexte, répondent la modestie de l'accueil et la bonhomie du public. La carte se veut restreinte. L'entrée (5,50 euros) consiste en un petit fromage de chèvre emballé dans une feuille de brick. La préparation fraîche et digeste est servie par un mélange de légumes crus et cuits. Concombre, carotte, courgette, poivron... Un joli nid croquant relevé par une bonne dose de coriandre. On ne déchante pas avec le plat du jour à 14,50 euros. Il s'agit d'un magret de canard parfaitement grillé et portionné. Bien juteuse, la viande est soulignée par une sauce dont le goût de caramel enchante. L'impression qui domine est de déguster un bonbon au caramel salé. Et le dessert ? Une super tarte Tatin (5,50 euros) qui a la bonne idée de miser plus sur l'acidité que sur le sucre. Un décret devrait imposer un établissement comme celui-ci dans tous les quartiers de Bruxelles.