Genre: italien caractériel.

Comment se fait-il que l'on n'ait pas encore parlé de Certo en ces pages ? Il est tout bonnement indigne d'avoir fait l'impasse sur cette cave à manger italienne qui propose une vision aussi minimaliste que rigoureuse de la gastronomie transalpine. Le lieu se déguste comme une nouvelle d'Italo Calvino. On doit son écriture - preuve que l'on peut être à la fois restaurateur et auteur - à un baron perché : Federico Mazzoni, personnage qui a fait les beaux jours de la Gazzetta. Sa spécialité ? Le vin nature italienne qu'il connaît sur le bout des doigts et qu'il conseille avec beaucoup de justesse, d'Elisabetta Foradori à Alessandro Viola, en passant par Casa Coste Piane. L'homme, tout sauf commercial, est de ceux que l'on aime : avec lui, ça passe ou ça casse. Si ça passe et que l'on adhère à son propos, la soirée ne sera rien de moins que délicieuse, surtout si l'on opte pour le " cacio e pepe " délivré de ses chaînes. Ces pâtes sont ici préparées à la romaine et sans aucun compromis : du pecorino, une bonne dose de poivre frais moulu au dernier moment et des pâtes. Pas d'ajout de crème, pas de sel supplémentaire et surtout pas de parmesan. Il n'en faut pas plus pour une communion aérienne qui, par ailleurs, s'étend de l'apéro entre amis au café pris sur le pouce.

Certo, 48, rue Longue Vie, à 1050 Bruxelles. Tél. : 0473 49 64 93. www.certo.me