On a tous en mémoire un moment partagé autour d'un dessert lorsque nous étions jeunes. A l'image de la madeleine au thé de Proust, croquer dans une pâtisserie ou en sentir l'odeur peut nous évoquer de lointains souvenirs. Une trentaine de célébrités de chez nous se remémorent avec tendresse quelques-uns de ces instants dans un recueil intime signé par le journaliste Nicolas Gaspard et l'artisan pâtissier Jean-Philippe Darcis. "Avec Nicolas, on a déjà écrit deux bouquins, et on s'est dit que ce serait bien qu'on en fasse un autre ensemble. Quand il m'a parlé de son concept, j'ai tout de suite adhéré. Moi je suis attaché à mon pays, et parmi les personnes interv...

On a tous en mémoire un moment partagé autour d'un dessert lorsque nous étions jeunes. A l'image de la madeleine au thé de Proust, croquer dans une pâtisserie ou en sentir l'odeur peut nous évoquer de lointains souvenirs. Une trentaine de célébrités de chez nous se remémorent avec tendresse quelques-uns de ces instants dans un recueil intime signé par le journaliste Nicolas Gaspard et l'artisan pâtissier Jean-Philippe Darcis. "Avec Nicolas, on a déjà écrit deux bouquins, et on s'est dit que ce serait bien qu'on en fasse un autre ensemble. Quand il m'a parlé de son concept, j'ai tout de suite adhéré. Moi je suis attaché à mon pays, et parmi les personnes interviewées dans l'ouvrage, certaines incarnent bien la belgitude, comme Annie Cordy, qui nous a malheureusement quittés", raconte l'ambassadeur du chocolat belge. Il ne lui restait plus alors qu'à faire parler son savoir-faire en transformant les récits glanés en savoureux desserts. "C'était un challenge mais aussi une envie: celle de faire plaisir aux personnes qui nous ont fait confiance et être au plus près de leurs histoires. Je pense que c'est important. Sur le visuel, c'est très difficile, mais au niveau gustatif, je crois qu'on n'est pas loin de ce qu'ils aimaient étant gamins", promet cet amoureux des produits du terroir. Au travers de ces viennoiseries, chocolats, glaces et autres douceurs, on pénètre ainsi dans l'intimité d'une variété d'artistes, au gré des pages feuilletées avec envie. Des gaufres aux prunes de Bouli Lanners en passant par la tartelette au citron de Maureen Dor jusqu'au pain au chocolat de Loïc Nottet, ce sont plusieurs générations qui se côtoient pour nous offrir une myriade de préparations à faire à la maison. "On sent que les gens aiment la pâtisserie, c'est devenu un hobby à part entière, assure Jean-Philippe Darcis. On l'a vu durant la quarantaine au mois de mars. Je ne vendais plus que de la boulangerie! Les gens faisaient leur propre pâtisserie à la maison et c'est normal, c'est une belle activité à faire avec ses enfants. Les odeurs, le goût, la fraîcheur du produit font qu'ils auront des souvenirs incroyables qui resteront ancrés dans leurs mémoires." Et lorsqu'on demande au Verviétois quelle est sa madeleine à lui, il raconte avec nostalgie: "Ma maman tenait une parfumerie dans le centre de Herve quand j'avais entre 10 et 12 ans. Je remontais de l'école à pied et passais par la boulangerie pour acheter à manger. L'image de ce merveilleux avec cette meringue qui fond en bouche, la crème fraîche et ses copeaux de chocolat autour... c'est ma recette préférée! Plus j'avance dans ma carrière, plus je me rends compte que les choses les plus simples sont quand même les meilleures." Paroles de chef!