Le golden boy du design pékinois a été le premier Chinois à remporter la Mention spéciale au Salone Satellite de Milan, référence s'il en est. Son mobilier multiprimé entend " synchroniser design moderne chinois et design international. "
...

Le golden boy du design pékinois a été le premier Chinois à remporter la Mention spéciale au Salone Satellite de Milan, référence s'il en est. Son mobilier multiprimé entend " synchroniser design moderne chinois et design international. " Je pense que cela tient essentiellement dans les différences de mode de vie, et dans la philosophie avec laquelle nous traitons les matières. Je ne crois pas que le design asiatique ou chinois ait vraiment des avantages par rapport à l'Europe, sans doute est-ce par effet de nouveauté qu'il reçoit plus d'attention. Peut-être que la Chine a des points forts, comme sa capacité de soutien au développement, la taille du marché ou encore la caution culturelle, mais bien d'autres pans des fondations du design chinois sont encore instables. Peu importe les différences entre populations asiatiques et occidentales, on est tous des " humains modernes ", maintenant. Tant que le design sera basé sur l'humanité, il permettra d'exprimer " qui je suis ". En fait, tout s'est passé comme prévu. On ne pense pas que nos amis européens puissent déterminer que nous venons de Chine au premier regard, à travers notre style en lui-même. Ce qui nous intéresse, c'est que les gens sachent que nos créations sont différentes de la production européenne, mais qu'ils les acceptent. C'est le principal.