Impliquée dans un grave accident de bus en 1925, Frida Kahlo, prisonnière de ses blessures, profite de sa convalescence pour se mettre à la peinture. Une grande partie de ses tableaux sera centrée sur elle-même et sur sa souffrance, par le biais d'autoportraits torturés, mais paradoxalement toujours très colorés. Soixante-cinq ans après sa mort, le Mexique de Frida refait surface dans la déco d'intérieur. Eijffinger, designer mural néerlandais, lance en effet la collection Carmen sur son e-shop, soit des papiers peints floraux et originaux, reflétant l'univers de l'artiste aux sourcils en forme d'ailes d'oiseaux. Ce n'est toutefois pas la première fois que la créatrice sud-américaine inspire des objets du quotidien. On a notamment déjà vu son image sur des tee-shirts, des vernis à ongles, des valises... Elle a même sa propre poupée Barbie. La représentation de la femme moderne, forte et indépendante qu'elle incarne n'a pas fini de revenir à la mode, sous toutes ses facettes.

© R. HOEBEN, PROVINCIAAL ARCHIEF ANTWERPEN, RIJKSARCHIEF, ANTWERPEN-BEVERENSDP

www.eijffinger.com