QUI ?

JonOne - de son vrai nom John Andrew Perello - naît à Harlem en 1963. Le décor de son enfance est un quartier ravagé, laissé pour compte de l'American Dream. Adolescent, c'est la rue, par le biais du graffiti, qui lui permet de libérer la rage qu'il a au fond de lui. Pour se sentir exister, il s'invente des doubles éloquents : Junk, Junkills, Bloodthirsty, Jofa. ...

JonOne - de son vrai nom John Andrew Perello - naît à Harlem en 1963. Le décor de son enfance est un quartier ravagé, laissé pour compte de l'American Dream. Adolescent, c'est la rue, par le biais du graffiti, qui lui permet de libérer la rage qu'il a au fond de lui. Pour se sentir exister, il s'invente des doubles éloquents : Junk, Junkills, Bloodthirsty, Jofa. C'est finalement le blaze JonOne, suivi du nombre 156 en référence à la rue dans laquelle il habite, qu'il adopte. En 1987, il s'installe en France, pays qui lui tend les bras, notamment à travers une figure tutélaire comme celle d'Agnès b. Il y vit encore aujourd'hui. L'homme a abandonné progressivement les interventions urbaines pour se centrer sur une pratique d'atelier axée sur une abstraction jubilatoire. Il incarne la figure du graffeur devenu peintre sans avoir perdu une once de sa puissance expressive. Les toiles présentées à la galerie Ehmer, à Bruxelles, témoignent d'un travail récent en constante mutation. Celui qui a coutume de bûcher jour et nuit quand il aborde une nouvelle série explore sans cesse de nouvelles solutions formelles. JonOne est passé par une période bleue, par la peinture à l'huile, par des " punitions compulsives ", du pointillisme et des explosions acryliques. Le tout pour des oeuvres devant lesquelles le regard ne peut rester de marbre. Pour découvrir un travail traversé par des rythmes et des musicalités frénétiques. Il ne faut surtout pas rater trois nouvelles compositions - Dancing, We Love Karl et Hidden Treasures (photo) - indiquant une nouvelle voie empruntée, marquée par une fascination pour le néo-expressionnisme allemand tel qu'un Georg Baselitz a pu le pratiquer.