C'est une couronne de lauriers qu'il faut tresser au Mudam, pour faire place, à Luxembourg, à la première rétrospective européenne consacré...

C'est une couronne de lauriers qu'il faut tresser au Mudam, pour faire place, à Luxembourg, à la première rétrospective européenne consacrée à la figure de David Wojnarowicz (1954-1992), artiste de la contre-culture, activiste et écrivain. Forgée dans les années 80, son oeuvre se situe à la croisée de différents mouvements, du graffiti à la performance, en passant par la photographie conceptuelle et la bande-dessinée. En prise direct sur le politique, sa pratique artistique nouait de façon inextricable l'intime au public.