Initialement conçue par le Vitra Design Museum, l'exposition The Bauhaus #itsalldesign aura connu une belle évolution depuis sa présentation aux visiteurs de Weil am Rhein, il y a trois ans déjà. A l'occasion de son escale au Musée de design et d'arts appliqués contemporains de Lausanne, l'installation poursuit son exploration de l'immense héritage du courant, en ayant eu la bonne idée de s'enrichir au fil des années, comme pourront s'en apercevoir les spectateurs ; cett...

Initialement conçue par le Vitra Design Museum, l'exposition The Bauhaus #itsalldesign aura connu une belle évolution depuis sa présentation aux visiteurs de Weil am Rhein, il y a trois ans déjà. A l'occasion de son escale au Musée de design et d'arts appliqués contemporains de Lausanne, l'installation poursuit son exploration de l'immense héritage du courant, en ayant eu la bonne idée de s'enrichir au fil des années, comme pourront s'en apercevoir les spectateurs ; cette nouvelle mouture de #itsalldesign est d'ailleurs co-commissionnée par Marco Costantini, historien de l'art et conservateur au Mudac. Bien entendu, le propos de base n'a pas changé, et démontre le génie de Walter Gropius, fondateur de l'école Staatliches Bauhaus, en 1919 à Weimar. C'est son ambition de former des créateurs d'un genre nouveau, rompus aux disciplines artisanales, artistiques et techniques, pour servir une " modernité à visage humain " et sa foi en une vision globale qui aboutiront finalement à l'une des premières " expériences totales " contemporaines. Et qui prévalent encore aujourd'hui quand il s'agit d'envisager le métier de designer. Afin de montrer par quels moyens le Bauhaus parvint à placer le design dans un contexte plus vaste, le parcours se divise en cinq parties, comprenant une large sélection d'oeuvres - du design, de l'archi, mais aussi de l'art contemporain, des films et des photographies - dont certaines rares, parfois même jamais montrées, réalisées par des maîtres comme par des anonymes. Tout au long du tracé, le dialogue entre ces pièces historiques et celles de créateurs contemporains accentue le caractère actuel, voire intemporel, du mouvement, et permet au public de faire le lien avec des acteurs en vue du design d'aujourd'hui, à travers son influence marquante sur les manifestes de Hella Jongerius ou la production de Konstantin Grcic, pour ne citer qu'eux. Quatre projets ont en outre été mis sur pied spécialement pour l'exposition par l'artiste Adrian Sauer et Olaf Nicolai, ainsi que par les architectes Joseph Grima et Philipp Oswalt. Ils complètent cet aperçu détaillé d'un courant parmi les plus influents du siècle, offrant un tableau infiniment plus riche que les clichés de simple coquetterie stylistique " minimaliste, froid et géométrique ".