Parce qu'il n'y a rien de pire que de respirer de l'air vicié, plus encore quand celui-ci e...

Parce qu'il n'y a rien de pire que de respirer de l'air vicié, plus encore quand celui-ci est emprisonné dans un masque à quelques millimètres seulement de notre appendice nasal, L'Officine Universelle Buly a eu la chic idée d'imaginer des autocollants odoriférants pour rafraîchir tout ça. Soit de discrètes pastilles aux notes vivifiantes de menthe poivrée, citron et eucalyptus, à coller à l'extérieur du masque pour changer d'air. On expire un bon coup.