QuI ?

Au centre de cet évènement, une pratique : le dessin. Que peut bien représenter pour les artistes cette discipline à l'heure des oeuvres immersives et des installations monumentales ? La réponse est peut-être à chercher du côté de Rinus Van de Velde - il est à noter qu'une oeuvre murale de ce brillant artiste néerlandophone sera à découvrir du côté du Beursschouwburg. Depuis qu'il est entré en art, Van de Velde n'a pas lâché le fusain. Au départ, c'était pour une raison de commodité. Car dessiner relève d'une économie de moyens permettant de créer en toute circonstance selon l'intéressé. Une sorte de " ça, on ne pourra jamais me l'enlever ". Avec le temps et l'obtention d'une certaine confiance, l'Anversois s'est mis à la réalisation - The Villagers, un court-métrage brillant. Malgré cela, il n'a pas jeté le crayon. La raison ? Le dessin vécu comme une écriture plastique automatique fournit un barrage contre le Pacifique de l'ennui.

© LIVINGSTONE GALLERY, AARON VAN ERP

QuOI ?

Le temps d'un week-end, Bozar réunit une quarantaine de galeries, majoritairement belges, autour du dessin contemporain. L'occasion de comprendre à quel point celui-ci emprunte des voies multiples pour se faire entendre dans un monde acquis à la cause du spectaculaire. Les galeries en question ? En vrac, un casting allant de Baronian Xippas (Bruxelles) à Nadja Vilenne (Liège) en passant par Livingstone Gallery (La Haye) et DAM Gallery (Berlin)... Chacune d'entre elles défendant un seul et même artiste pour plus de cohérence.

POURQUOI ?

Parce qu'en plus de consacrer un week-end au dessin, Art on Paper programme une semaine entière à la faveur d'expositions se déroulant aux quatre coins de la ville : Botanique, Art & Marges, Eté 78, Fondation CAB, Fondation Moonens... On croit rêver.

Art on Paper, Bozar, 23, rue Ravenstein, à 1000 Bruxelles. www.artonpaper.be Du 25 au 27 octobre.

Brussels Drawing Week, plusieurs endroits dans Bruxelles.

www.drawingweek.brussels Du 22 au 27 octobre.

© DAM GALLERY, PETER BEYLS