"Le pensant confiné, j'avais fait une croix sur Saint-Nicolas. Mais le groupe Facebook de ma commune improvisa cette idée folle: embarquer ...

"Le pensant confiné, j'avais fait une croix sur Saint-Nicolas. Mais le groupe Facebook de ma commune improvisa cette idée folle: embarquer le barbu à l'arrière d'un pick-up et le faire parader dans les rues avec un chanteur à guitare. Ce jour-là, j'ai rejoint les 2 000 internautes qui ont suivi l'événement en direct sur le réseau social. L'air de rien, avec ma copine et mes deux filles, on est restés plus de 2 heures à regarder ce cher Nico distribuer des sourires aux mômes... et faire des détours à gogo pour les contenter tous. Bien sûr, à son passage près de chez nous, on est sortis le saluer et se réchauffer les pieds sur les Démons de minuit. Que ce fut ravigotant, nom d'un saint!"