Depuis la nuit des temps, les artistes n'ont jamais rechigné à choisir leurs plus beaux modèles dans ce que leur offrait la nature, là sous leurs yeux ébahis. Surtout au XIXe siècle qui plongea toutes affaires cessantes dans un naturalisme prolifique, fortement épaulé par l'engouement pour les cabinets de curiosités et autres collections de naturalia. Le romantisme, la soif de découvertes, l'appétence pour les voyages et les sciences, le début de la formalis...