Il y a ceux qui ne jurent que par l'épure scandinave. Et ceux qui se plaisent dans un désordre savamment étudié que les premiers qualifieront sans doute de " brol " sans autre forme de procès. Il suffit d'ailleurs de chiner sur les brocantes pour s'en rendre compte : l'ambiance cabinet de curiosités fait un retour en force. Apparus à la Renaissance, ces pièces ou ces meubles comprenaient des objets allant de la statuette ancienne aux fossiles et aux plantes exotiques rapportés de voyage par les érudits. Depuis 1831, la maison Deyrolle, installée dans un hôtel particulier du xviie siècle au 46, rue du Bac, à Paris, s'est spécialisée dans l'art de pérenniser ces trésors. Le lieu, ouvert au public, accueille toujours passionnés de sciences naturelles et collectionneurs. Véritable institution dans le domaine de la taxidermie et de la naturalisation, elle réunit dans ses salons historiques une incroyable collection d'animaux, d'insectes et de trésors venus de la mer. Un livre magnifiquement illustré est aujourd'hui consacré à son histoire. Une source d'inspiration inépuisable pour ceux qui rêvent de mettre chez eux un peu d'étrangeté sous cloche.

I.W.