Au début des années 80, ces six talents frais émoulus de l'Académie royale des beaux-arts d'Anvers sont loin d'imaginer qu'ils vont révolutionner le concept de vêtement. Ni plus ni moins. D'emblée, leur défilé collectif lors du British Design Show séduit la presse. Il n'en faut pas davantage pour qu'ils deviennent " The Antwerp Six " - Martin Margiela s'y associera par la suite. Etape suivante de ce voyage initiatique :...

Au début des années 80, ces six talents frais émoulus de l'Académie royale des beaux-arts d'Anvers sont loin d'imaginer qu'ils vont révolutionner le concept de vêtement. Ni plus ni moins. D'emblée, leur défilé collectif lors du British Design Show séduit la presse. Il n'en faut pas davantage pour qu'ils deviennent " The Antwerp Six " - Martin Margiela s'y associera par la suite. Etape suivante de ce voyage initiatique : Paris, épicentre de la haute couture, dont ils entendent bien faire exploser les codes. Libres mais structurées, épurées mais minutieusement construites, leurs collections donnent naissance à " l'école belge ". Une dénomination générique chapeautant en réalité des styles très différents. Si Dries Van Noten, Walter Van Beirendonck, Dirk Van Saene, Marina Yee, Dirk Bikkembergs et Ann Demeulemeester ont en commun un parcours, une formation, des références et un enthousiasme débordant, leur " patte " se reconnaît instantanément. Idem pour les représentants de la génération qui leur emboîte le pas : ils rencontrent à leur tour un succès international, en leur nom ou au sein d'une grande maison, mais sans jamais trahir leur ADN. Après trois décennies, cette diversité caractérise toujours le " made in Belgium ". Démonstration cette saison encore avec la jeune garde, qui cultive précieusement ses fondamentaux tout en se réinventant sans cesse. Parmi les inspirations de ceux qui sont en passe de rejoindre les pionniers au panthéon de la mode, on retrouve ainsi, en vrac, Audrey Hepburn, les années 40 ou 70, les oiseaux " comme symboles du paradis et de l'âme " ou même le " Je t'aime... moi non plus " susurré par Serge Gainsbourg et Jane Birkin. Un éclectisme en rien contradictoire avec un sens de l'élégance et une recherche de la perfection partagés. Tant dans la coupe que dans le choix des matières. Nous avons demandé à treize de nos créateurs de commenter la silhouette-phare de leur automne-hiver. A la clé, treize signatures, à la fois identifiables au premier regard et inimitables.