Cela ne sert à rien de réinventer la roue. Tout le monde sait ça. En revanche, puisque la crise sanitaire a adoubé les spécialités ambulantes, on applaudit à deux mains les initiatives qui réinterprètent les classiques de la street food nationale. Il n'a pas fallu longtemps à Yves Mattagne pour rebondir. Embarqué entre autres avec son fils, a...

Cela ne sert à rien de réinventer la roue. Tout le monde sait ça. En revanche, puisque la crise sanitaire a adoubé les spécialités ambulantes, on applaudit à deux mains les initiatives qui réinterprètent les classiques de la street food nationale. Il n'a pas fallu longtemps à Yves Mattagne pour rebondir. Embarqué entre autres avec son fils, avant que la situation ne se dégrade, dans un concept autour de la gaufre, le chef a décidé d'ouvrir un troisième comptoir " open air " - après les Galeries du Roi et le Wolf Food Market mis à l'arrêt pendant le confinement - au coeur du Bois de la Cambre. Pour l'occasion, il a sorti le grand jeu, imaginant quatre nouvelles recettes. C'est la plus ensoleillée des propositions que l'on a choisi de tester, à savoir la gaufre Stracciatella & Tomates (12 euros). Disons-le tout net, c'est remarquable. En termes de sensation en bouche, le support neutre de pâte apporte la texture, un croquant malin, à une préparation trop souvent vécue sur le mode Bob l'éponge - " spongieux " pour le dire correctement. Pour ce qui est de la saveur, c'est carrément la fête au palais, grâce à un brillant sorbet aux piquillos, ces poivrons doux espagnols. Combinées au fromage à pâte filée italien tempéré, les trois petites boules opèrent sur la langue comme un vent de fraîcheur dont les contours rappellent le Tabasco. Bien vu aussi : la tapenade d'olives noires en petits morceaux que souligne un peu d'ail. A cela s'ajoutent quelques feuilles de basilic et de petits quartiers de tomates cerises jaunes et rouges. L'été a sa gaufre !