En 2014, Ann Demeulemeester fait ses adieux à la maison éponyme de prêt-à-porter qu'elle a fondée, brisant irrémédiablement quelques coeurs au passage. Passant le flambeau, avec confiance, à Sébastien Meunier, elle décide de quitter la ville ave...

En 2014, Ann Demeulemeester fait ses adieux à la maison éponyme de prêt-à-porter qu'elle a fondée, brisant irrémédiablement quelques coeurs au passage. Passant le flambeau, avec confiance, à Sébastien Meunier, elle décide de quitter la ville avec Patrick Robyn, son mari et âme soeur artistique. A deux, ils rénovent une demeure du XIXe siècle et réalisent un parc floral ainsi qu'un potager. Au même moment, la créatrice imagine quelques recettes inspirées des récoltes de son jardin. Pour accueillir ses expérimentations, et parce qu'elle est en constante quête visuelle, la Belge étudie les techniques anciennes de fabrication et d'émaillage de porcelaine, achète un four professionnel et se lance dans le modelage de services de table, au sein de son atelier. Cette année, en collaboration avec Serax, elle présente au monde le fruit de son travail : deux services en porcelaine (dont un peint à la main), six lignes de verres - la plupart en cristal sans plomb soufflé à la bouche -, un assortiment de couverts et deux collections de luminaires. En résulte des objets utilitaires, tout en sculpturalité, tiraillés entre fragilité et force, ombre et lumière, noir et blanc. Oui, Ann Demeulemeester nous avait bien manqué.