Ce début d'année marque l'officialisation d'une union que l'on savait sur les rails depuis un moment, et que l'on ne manque pas de saluer : la collaboration entre Tribù et Monsieur Tricot. Pour ceux qui l'ignorent encore, le premier est une entreprise belge figurant...

Ce début d'année marque l'officialisation d'une union que l'on savait sur les rails depuis un moment, et que l'on ne manque pas de saluer : la collaboration entre Tribù et Monsieur Tricot. Pour ceux qui l'ignorent encore, le premier est une entreprise belge figurant parmi les leaders mondiaux du mobilier d'extérieur, tandis que le second n'est autre que le pseudonyme d'Ilia Eckardt, jeune designer anversois. Le tricot, Ilia est tombé dedans bien avant qu'on puisse l'appeler " Monsieur ", puisqu'il n'est autre que le fils de Hilde Frunt, authentique sommité de la maille, dont les talents ont été mis à contribution par la crème de la création belge, de Raf Simons à Dries Van Noten, en passant par Ann Demeulemeester et Walter Van Beirendonck. Devenu lui aussi expert ès tricot, il décide de mettre ses aiguilles au service d'une collection de luminaires et, en 2015, lance sa propre marque, qui ne tarde pas à taper dans l'oeil de Tribù. Désormais intégrées à son assortiment après un passage par le département R&D de la marque, ces lampes sont tout simplement les premières tricotées à la main qui satisfont aux conditions de l'éclairage extérieur. Enfin, la maison a annoncé l'ajout de quatre nouveaux coloris qui assurent la continuité entre son catalogue existant et ces récentes entrées, ce qui est plutôt bien joué.