Depuis une trentaine d'années, le photographe Serge Anton sillonne le globe pour en écouter le pouls, cerner ses contours et capter la part d'humanité qui, contrairement aux apparences, continue à couler dans ses veines. Né d'un père architecte paysagiste qui aida notamment Mobutu à dessiner ses jardins zaïrois, ce résident bruxellois ne peut pas s'empêcher de prendre le large. Sa collection d'objets exotiques - tapis, vases, b...