Comme nous pouvons à nouveau doucement oser rêver au monde d'après, le jeune designer anversois Eli...

Comme nous pouvons à nouveau doucement oser rêver au monde d'après, le jeune designer anversois Elias Van Orshaegen lance son Love Seat. Le créateur décrit son oeuvre comme un banc post-pandémique, "puisqu'il s'agit d'une plaque d'aluminium courbée d'un mètre et demi, symbole de la distanciation sociale". En outre, la subtile incurvation de l'assise pousse les utilisateurs à s'installer tout près l'un de l'autre. Se laisser glisser n'aura jamais été aussi agréable.