De par ses échecs répétitifs, le Français s'est longtemps perçu comme " un looser triste et sol...

De par ses échecs répétitifs, le Français s'est longtemps perçu comme " un looser triste et solitaire ". " Or cette médiocrité abyssale m'a aidé à changer de vie " confie-t-il. Ainsi, l'agent immobilier s'est transformé en romancier. " Mes personnages sont une version aboutie de ce que je regrette avoir été ou de ce que je désirais être. " Si Jean a quitté Paris pour travailler dans les marais salants, Michel court derrière la réussite. " Il ressemble à Bernard Tapie. "