Ce sera une conversation à bâtons rompus. Au soir du 7 novembre prochain, dans la salle de Milice, au sein de l'Hôtel de Ville de Bruxelles, Carin...

Ce sera une conversation à bâtons rompus. Au soir du 7 novembre prochain, dans la salle de Milice, au sein de l'Hôtel de Ville de Bruxelles, Carine Gilson confiera, c'est sûr, que son " coeur est de dentelle ". Car la créatrice, bruxelloise depuis l'enfance, depuis qu'elle coud, depuis qu'elle a un jour tenu une aiguille en main, a choisi son camp - celui du geste, de la main, de la Chantilly, de la soie, de la lingerie et de la haute couture. Depuis trente ans, elle y excelle. Cela vaut bien une confession publique.