Ça participe à son charme : il a du caractère et se patine avec le temps. Si c'est là une des qualités du bronze, tendance lourde de l'industrie horlogère, elle pourrait également définir de nombreux papas. La sélection de montres proposée cette semaine par la rédaction devrait donc guider celles et ceux qui cherchent un cadeau ad hoc en prévision du 9 juin prochain, au même titre que quelques parfums aux sillages affirmés, calibrés pour plaire à des mecs assumant leur goût des belles choses.
...

Ça participe à son charme : il a du caractère et se patine avec le temps. Si c'est là une des qualités du bronze, tendance lourde de l'industrie horlogère, elle pourrait également définir de nombreux papas. La sélection de montres proposée cette semaine par la rédaction devrait donc guider celles et ceux qui cherchent un cadeau ad hoc en prévision du 9 juin prochain, au même titre que quelques parfums aux sillages affirmés, calibrés pour plaire à des mecs assumant leur goût des belles choses. L'époque où l'on se contentait de leur offrir un ballotin de pralines ou une cravate moche est révolue. De nos jours, la plupart des messieurs n'ont en effet aucun complexe à afficher une certaine élégance, en droite ligne des collections présentées durant les Fashion Weeks. Une véritable révolution, qui s'inscrit en toute logique dans une ère où les diktats de styles, de genre, de saisons... ont volé en éclats. Dorénavant, virilité et attrait pour des couleurs ou un imprimé jusqu'il y a peu catalogués " femme " ne sont guère antinomiques. Idem en sens inverse, les filles puisant régulièrement dans la garde-robe masculine pour pimper leur look. De leur côté, les créateurs intègrent sans cesse davantage de modèles des deux sexes dans leurs défilés, confirmant que le décloisonnement est en marche. L'été s'invite en hiver et vice versa, le costume strict et les références au workwear sont compatibles. Et ceux qui douteraient encore de la portabilité de ce dernier courant, découlant littéralement de la rue, trouveront dans ces pages un mode d'emploi en trois chapitres, exemples à l'appui. Mais résumer une profonde mutation sociétale à un simple phénomène vestimentaire serait évidemment trop réducteur : c'est la nature même de la figure paternelle qui a radicalement changé. Depuis longtemps, son rôle n'est plus de punir, la mère se cantonnant à cajoler et à gérer le quotidien - le partage des tâches est passé par là. Désormais, on peut aussi accepter de donner la vie sans penser en priorité à assurer sa descendance. Nous avons rencontré cette nouvelle génération d'hommes qui ont choisi, en faisant un don de sperme, de faire un don de soi. Et souhaitons à tous les pères, dans leur diversité, leur modernité et leur générosité, une très joyeuse fête. Retrouvez chaque vendredi Delphine Kindermans dans l'émission Pop & Snob de Fanny Guéret sur www.rtbf.be/auvio et sur pure