A 8 ans, déjà, elle se sentait comme étrangère à ce corps de garçon dans lequel elle était née. Celle qui se nommait alors Aaron est peu à peu devenue Nora. Elle rêvait d'être ballerine classique mais c'est finalement vers la...

A 8 ans, déjà, elle se sentait comme étrangère à ce corps de garçon dans lequel elle était née. Celle qui se nommait alors Aaron est peu à peu devenue Nora. Elle rêvait d'être ballerine classique mais c'est finalement vers la danse contemporaine qu'elle s'est tournée. Son histoire hors du commun a inspiré le jeune cinéaste belge Lukas Dhont, lauréat de la Caméra d'Or du dernier Festival de Cannes avec le long-métrage Girl. Nora Monsecour était aux côtés de l'équipe lors de la montée des marches. Pendant tout le tournage aussi, pour apporter son soutien à Victor Polster, l'interprète de Lara, tout en lui laissant carte blanche. Elle se souvient encore des ovations de la salle à la fin de la projection. " Je n'arrivais pas à croire qu'un tel film recevrait un accueil aussi chaleureux ", confiait-elle en octobre dernier à nos confrères de VTM. Aujourd'hui, Nora n'a plus honte d'admettre qu'elle est née garçon, car, dit-elle, " il y a tellement d'autres choses qui font ce qu'est Nora que simplement le fait d'être transgenre. Pour moi, c'est une leçon de vie, une période à traverser dont je suis fière désormais ".