LE RESTAURANT AU BORD DE L'EAU CHEZ CHEN

Véritable institution à Wépion depuis 1985, Chez Chen s'ouvre littéralement sur la Meuse. L'adresse, où tout est fait sur place, réussit le grand écart entre fidélité aux préceptes de la cuisine chinoise et enchantement des palais occidentaux. Les connaisseurs viennent y savourer le canard fumé au thé mais également la très prisée fondue chinoise - le Ho-Ko, pour deux couverts obligatoirement - qui se réserve au minimum un jour à l'avance. Le tout dans un cadre d'un minimalisme reposant. Mention pour l'accueil d'une vraie gentillesse. Détail important : l'établissement disposant de plusieurs espaces, il est nécessaire de signaler à la réservation un éventuel désir de prendre le repas dans la verrière qui offre une vue imprenable sur l'eau.
...

Véritable institution à Wépion depuis 1985, Chez Chen s'ouvre littéralement sur la Meuse. L'adresse, où tout est fait sur place, réussit le grand écart entre fidélité aux préceptes de la cuisine chinoise et enchantement des palais occidentaux. Les connaisseurs viennent y savourer le canard fumé au thé mais également la très prisée fondue chinoise - le Ho-Ko, pour deux couverts obligatoirement - qui se réserve au minimum un jour à l'avance. Le tout dans un cadre d'un minimalisme reposant. Mention pour l'accueil d'une vraie gentillesse. Détail important : l'établissement disposant de plusieurs espaces, il est nécessaire de signaler à la réservation un éventuel désir de prendre le repas dans la verrière qui offre une vue imprenable sur l'eau. 873, chaussée de Dinant, à 5100 Wépion. Tél. : 081 74 74 41, www.chezchen.be Ouvert de midi à 14 h 30 et de 18 h 30 à 23 h, fermé le mardi. Puisque Le Belvédère à Lustin est en plein chantier, c'est donc à la Plage d'Amée que revient le titre de terrasse en vue de la province. Situation hors du temps pour cette adresse atypique qui a les pieds dans l'eau et possède une aura de nostalgie pour toute une génération de Namurois : c'est à cet endroit précis qu'ils ont appris à nager. Habillée de bois et d'aluminium, l'enseigne remporte l'adhésion du public depuis son ouverture en 2004. Ce restaurant à la cuisine française raffinée est de ceux qui n'oppressent pas. Atmosphère veloutée et service tout en douceur, on ne saurait trop conseiller de compléter cette expérience en commandant une préparation de poisson telle que la darne de turbot, asperges sauvages et béarnaise d'huîtres. 2, rue des Peupliers, à 5100 Jambes. Tél. : 081 30 93 39, www.laplagedamee.be Ouvert de midi à 14 h 30 et de 19 h à 21 h 30, fermé le lundi et le dimanche soir. Ouverte depuis 2004, la petite enseigne d'Isabelle Désert exhale un charme fou. Est-ce dû à la douceur de son accueil ? Sans doute. À cet élément souriant, il faut ajouter des glaces de grande qualité dont le lait provient de la Ferme de la Vallée à Rendeux (la ferme familiale gérée par le frère d'Isabelle Désert), une fabrication au jour le jour (le matin pour l'après-midi), des fruits frais glanés dans la région et une terrasse redoutable quand le soleil est de la partie. Les parfums stars ? Sans hésiter caramel mais également pommes caramélisées - une rareté - et un enthousiasmant mélange entre coco et pépites de chocolat blanc. Les sorbets contribuent également à la notoriété de cette adresse authentique, loin du bruit et de l'agitation. 2, rue Bierwa, à 5374 Maffe. Tél. : 086 32 23 99, www.lepreenboule.be Ouvert d'avril à septembre, du mercredi au dimanche, de 15 h à 21 h (22 h, si soleil). Avec un slogan comme " Déguster - Discuter ", difficile de ne pas adhérer à l'esprit convivial de Vino Vino. On doit ce bar à vins décontractés à Marc Detraux, ancien sommelier de L'Eau vive à Arbre. Faisant corps avec la vogue des caves à manger, l'endroit propose une série de grignotages de terroir pour accompagner la dégustation : coppa, lomo, rillettes, jambon persillé de Bourgogne, plateau de fromages en droite ligne de La Petite Ferme... Sans oublier, l'un ou l'autre plat plus consistant. La sélection atypique des vins passe beaucoup par la France, un peu par la Belgique et parfois par d'autres pays d'Europe. Côté décor, l'adresse tout en longueur mêle carrelages Métro parisien, murs bordeaux, bois chaleureux et cartes des régions du vin. Tuyau : même s'il s'agit d'un bar, vu le franc succès que connaît le lieu, il ne faut surtout pas hésiter à réserver sa place sous peine de repartir bredouille. 61, rue des Brasseurs, à 5000 Namur. Tél. : 081 26 00 51, www.vinovino.be Ouvert les mardi et mercredi, de 17 h à minuit et du jeudi au samedi, de 11 h 30 à minuit. La maison compte plusieurs connaisseurs parmi ses clients. L'un d'entre eux est Eric Martin, le réputé chef du restaurant Lemonnier à Lavaux-Saint-Anne. C'est le souci d'un élevage consciencieux et un profond respect pour la nature qui constituent la marque de fabrique de cette enseigne née en 1992 de la volonté d'un agriculteur - Philippe Léonard - de donner une nouvelle orientation à son exploitation située à Patignies. Le slogan " De la fourche à la fourchette " en dit long sur l'esprit de circuit court qui est ici à l'£uvre. La viande ? Du b£uf Blanc-Bleu mais surtout du porc résultant d'un croisement Piétrain-Landrace. La méthode ? Étables ouvertes, environnement sans stress et cycle d'engraissement long. Tout ce qui est présenté dans l'étal de la boucherie - celle-ci est gérée par Bertrand Léonard, le frère de Philippe - provient forcément de la ferme, rien n'est sous-traité, de la plus petite saucisse à la plus imposante côte à l'os. Côté barbecue, 25 sortes de viandes marinées, brochettes, lards... se pressent au menu des repas ensoleillés. 87, rue de Wellin, à 5574 Pondrôme. Tél. : 082 71 40 95, www.boucheriedelafermepondrome.be Ouvert du mardi au samedi, de 8 h 30 à 18 h 30 ; le dimanche et jours fériés, de 8 h 30 à midi. Le petit village de Falmignoul, près de Dinant, compte une brasserie artisanale depuis le XVIIIe siècle. Tombée en désuétude en 1971, elle a repris du service en 1994 sous l'impulsion de deux Namurois, Jean-Pierre Debras et François Tonglet. Désormais réputée dans toute la province, l'adresse signe plusieurs bières différentes dont certaines sont devenues emblématiques du style de la maison. Ainsi de la Troublette, une blanche rafraîchissante à 5,5 % de volume d'alcool ; de la Saxo, une blonde de caractère qui titre à 7,5 % ; de la Caracole, une ambrée fruitée de 7,5 % ; et de la Nostradamus, une brune corsée de 9,5 %. Signe particulier ? Les brassins réalisés sont traditionnellement chauffés au feu de bois. À noter, certaines des bières produites - la Troublette, par exemple - sont disponibles en version bio. 86, Côte Marie-Thérèse, à 5500 Falmignoul. Tél. : 082 74 40 80, www.brasserie-caracole.be Ouvert tous les jours, de 13 h à 19 h (en juillet et août). Fort de sa situation boisée, Bièvre est un véritable paradis pour les marcheurs et autres sportifs. Au total, 14 tracés sont balisés en boucles - auxquels il faut ajouter des circuits VTT - dont le départ et l'arrivée se font au centre des douze villages qui composent cette commune. Ces itinéraires, constituant un réseau de 135 kilomètres, peuvent être arpentés tout au long de l'année. Les distances à parcourir sont très variables - de 4 km à 15 km -, ce qui offre la possibilité à tout un chacun de se dessiner un parcours au fil de ses envies. En plus des très pertinents tracés, une aire de pique-nique avec barbecue permet d'apprécier la région à la faveur d'un repas sans façon. Aire de pique-nique au point de vue du Bois Saint-Pierre, à 5555 Bièvre (route entre Gros-Fays et Cornimont). www.bievre.be Cette fromagerie, qui est également une épicerie fine, représente le jardin d'un artisan remarquable : Damien Avalosse. Honoré de plusieurs distinctions - dont une médaille d'argent au concours international du métier de fromager-affineur au Caseus Award de Lyon en 2007 -, l'homme affine ses produits avec rigueur, science et surtout passion. Ses plateaux de fromages font courir le Tout-Namur grâce à des spécialités qui suscitent l'unanimité : camembert au calvados, gouda extra-vieux cassant, brillat-savarin à la truffe ou encore cacouyard, un fromage à pâte molle et croûte lavée aux noix venu du Jura. On ne rate pas non plus le vaste assortiment de chèvres - mention toute particulière pour le tomate-basilic. 431, chaussée de Marche, à 5101 Erpent. Tél. : 081 30 87 90, www.la-petiteferme.be Ouvert du mardi au samedi, de 9 h à 12 h 30 et de 13 h 30 à 18 h. Congés annuels jusqu'au 7 août.Jouissant d'un panorama exceptionnel, Les 7 Meuses se prêtent parfaitement à un repas en famille. Les infrastructures vont d'une plaine de jeux - dans un état impeccable - à une terrasse que les adultes se plaisent à squatter quand vient l'heure de l'apéro, en passant par une salle à la décoration contemporaine. La carte de brasserie ratisse large : salades variées, ribs marinés sur planche, hamburger, truite ardennaise... autant dire que tout le monde y trouve son compte. Amusant, l'adresse dispose d'un Sphair, une bulle à l'architecture aussi étonnante que transparente dans laquelle on peut passer la nuit en profitant tout à la fois de la vue à couper le souffle et de l'immensité de la voûte céleste. 27, Sart à Soile, à 5170 Rivière. Tél. : 081 22 05 05, www.7meuses.be Ouvert tous les jours, de 11 h à 21 h 30. Entreprise familiale centenaire, la maison Grafé Lecocq revendique le titre d'éleveurs-négociants depuis 1879. Loin de se contenter de la simple distribution de bouteilles, cet acteur incontournable du vin à Namur s'est fait une spécialité de l'élevage. Entre la fin de la vinification et la mise en bouteille, il s'agit pour le fournisseur breveté de la Cour d'assurer le mûrissement et l'épanouissement des vins en fûts de chêne, parfois jusqu'à 24 mois pour certains crus. Le tout pour une vision très classique de l'univers vinicole défendue dans l'înothèque, boutique qui constitue la partie émergée d'une cave de 1 200 barriques stockées sous la Citadelle de Namur. Pour l'été, la maison suggère la Cuvée Grafé Lecocq 2009, Bordeaux, Bouteilles Numérotées (environ 7,02 euros). Ce vin issu d'un assemblage merlot (70 %), cabernet franc (15 %) et cabernet sauvignon (15 %) présente un nez profond où se mêlent, entre autres, notes de cacao et de réglisse. La bouche concentrée allie fruit, matière et fraîcheur. En guise d'accord gourmand, il est recommandé de privilégier les viandes - b£uf, agneau... - grillées ou poêlées. 15, place Saint-Aubain, à 5000 Namur. Tél. : 081 22 43 15, www.grafe.be Ouvert du lundi au vendredi, de 9 h à 13 h et de 14 h à 18 h ; le samedi, de 10 h à 13 h et de 14 h à 18 h. Fermé le mercredi et le dimanche. PAR MICHEL VERLINDEN