" On écrit pour échapper à la folie. La perte est unique, pourtant je v...

" On écrit pour échapper à la folie. La perte est unique, pourtant je voulais la partager. " Aller à la rencontre de l'homme, pas seulement de la figure paternelle. " Quand on touche de si près la mort, il faut retourner à la vie ! Comment lui donner du sens et la rendre plus intense ? " C'est précisément cette oscillation que décrit ce premier roman touchant.