On le sait, l'empreinte écologique de l'industrie textile, et en particulier du jeans, figure parmi les plus lourdes. Sa consommation en eau, notamment, est abyssale : il faut en effet compter pas moins de 7 000 à 10 000...