Etudiant en stylisme-modélisme à la Haute Ecole Francisco Ferrer, Gilles Werbrouck découvre le tricot à la faveur d'un stage réalisé c...

Etudiant en stylisme-modélisme à la Haute Ecole Francisco Ferrer, Gilles Werbrouck découvre le tricot à la faveur d'un stage réalisé chez Annemie Verbeke, et c'est pour lui une révélation. S'il poursuit son cursus dans la mode, notamment aux beaux-arts de Bruxelles et à l'université de Nottingham Trent, c'est au domaine de la maison qu'il décidera de consacrer son propre label : des coussins haut de gamme, de singuliers luminaires, mais aussi des sculptures, des éléments muraux et même du mobilier, fabriqués à la main et à Bruxelles. Une bien belle manière de rappeler que la maille peut s'aventurer hors des dressings et vestiaires, pour réchauffer nos intérieurs.