Lorsqu'un chanteur, passionné de design de surcroît, se met à penser l'aménagement de sa maison, le résultat ne peut être que totalement singulier. Célèbre aux yeux du grand public pour ses millions de disques vendus et sa musique qui mêle rock, soul, funk et pop, Lenny Kravitz est en effet également à la tête d'un cabinet d'architecture d'intérieur et de création de mobilier, Kravitz Design. Tout commence début des années 2000, lorsque l'artiste décide de lancer une ligne de papiers peints aux motifs seventies. Viennent ensuite des sièges couverts de peau zébrée, des tapis en fourrure et toutes sortes d'objets aux teintes et au style glamour. L'agence se développe et finit par proposer des interventions plus globales pour modeler l'intérieur de ses clients...

Lorsqu'un chanteur, passionné de design de surcroît, se met à penser l'aménagement de sa maison, le résultat ne peut être que totalement singulier. Célèbre aux yeux du grand public pour ses millions de disques vendus et sa musique qui mêle rock, soul, funk et pop, Lenny Kravitz est en effet également à la tête d'un cabinet d'architecture d'intérieur et de création de mobilier, Kravitz Design. Tout commence début des années 2000, lorsque l'artiste décide de lancer une ligne de papiers peints aux motifs seventies. Viennent ensuite des sièges couverts de peau zébrée, des tapis en fourrure et toutes sortes d'objets aux teintes et au style glamour. L'agence se développe et finit par proposer des interventions plus globales pour modeler l'intérieur de ses clients. Au fil du temps, l'entreprise est sollicitée aussi bien pour des résidences privées que pour des complexes commerciaux. C'est donc tout naturellement que le bureau de conception new-yorkais prend en charge le projet de réhabilitation de l'immense hôtel particulier de 1500 m2 acquis par Lenny Kravitz dans un cadre verdoyant, aux abords du bois de Boulogne... Deux ans de travaux s'avéreront nécessaires pour bouleverser l'apparence et l'esprit de ce bel ouvrage classique. Le chanteur a rebaptisé cette bâtisse Villa Roxie, en hommage à sa mère, l'actrice Roxie Roker. Si les volumes principaux ont été conservés, le maître des lieux a toutefois revu, avec son équipe, l'organisation interne afin de multiplier les zones de vie, que ce soit sous les toits, en mansarde ou au sous-sol, où une sorte de boîte de nuit privée, aux allures très sensuelles de bar clandestin, a été installée... Côté mobilier, quelques éléments conçus par le musicien lui-même font écho à d'autres, qui s'apparentent à de véritables oeuvres d'art. Et pour cause, Lenny Kravitz a fait appel aux meilleurs antiquaires d'Europe ou des Etats-Unis pour dénicher des objets d'exception. Et en particulier à un de ses amis, le galeriste Yves Gastou, chez qui il a choisi notamment le fauteuil de Philippe Hiquily, en laiton et Plexiglas, et des pièces signées par notre compatriote Ado Chale... On reconnaît également, dans cette demeure à la déco mixant lignes contemporaines et détails baroques, des canapés Togo de Michel Ducaroy - un modèle iconique des années 70 - ainsi que des réalisations de Karl Springer, Joe Colombo ou encore Paul Evans - entre autres, sur le palier de l'étage, un buffet suspendu, si étonnant qu'il a été baptisé " le monstre " par l'occupant de ce véritable palais. Temple du design, l'endroit rend par ailleurs hommage aux grands noms de la musique du XXe siècle et aux membres du clan Kravitz. Quelques trésors illustrent ainsi la reconnaissance et l'admiration de Lenny pour de grands " confrères ". Dans le salon, trônent des boots usés par James Brown. Ailleurs, on repère des pages griffonnées par Jimmy Hendrix ou John Lennon, et même l'une des chemises en jeans de Bob Marley ! Aux murs des pièces de vie, une série de portraits signés par des artistes reconnus représentent tous ceux qui ont compté un jour pour le chanteur : son père, sa mère, son grand-père, Mohamed Ali, John Lennon, Mick Jagger, Miles Davis, etc. A leurs côtés, des oeuvres choisies pour leur grande valeur esthétique, à l'instar d'une splendide toile de Jean-Michel Basquiat, dans les tons noirs, accordée aux tonalités générales de l'habitation. La star confie avoir voulu " retranscrire une atmosphère chaleureuse et pleine de créativité, qui puise son inspiration dans les intérieurs parisiens photographiés par Helmut Newton et du côté de l'univers d'Yves Saint Laurent ". Mission accomplie, la touche bling en plus.PAR LUXPRODUCTIONS" UNE ATMOSPHÈRE QUI PUISE SON INSPIRATION DANS LES INTÉRIEURS PARISIENS PHOTOGRAPHIÉS PAR HELMUT NEWTON ET DU CÔTÉ DE L'UNIVERS D'YVES SAINT LAURENT. "