QUI ?

La blinde ! Soit une palette de 70 designers - et non des moindres - disséminés à travers une douzaine d'espaces. Pour le plaisir, on s'offre une petite séance de name-dropping : Ettore Sottsass, Matali Crasset, Studio65, Guido Drocco & Franco Mello, Philippe Starck, Alain Gilles, Pierluigi Spadolini, Quasar (Nguyen Manh Khanh), Pieke Bergmans, Gae Aulenti, Osvaldo Borsani, Gaetan...

La blinde ! Soit une palette de 70 designers - et non des moindres - disséminés à travers une douzaine d'espaces. Pour le plaisir, on s'offre une petite séance de name-dropping : Ettore Sottsass, Matali Crasset, Studio65, Guido Drocco & Franco Mello, Philippe Starck, Alain Gilles, Pierluigi Spadolini, Quasar (Nguyen Manh Khanh), Pieke Bergmans, Gae Aulenti, Osvaldo Borsani, Gaetano Pesce, Philippe Rahm ou encore Ingo Maurer. Bref, que du beau monde. La trame de Bureaux Fantômes est assez irrésistible. L'exposition s'est emparée des anciens espaces de l'administration Citroën pour les habiter d'une manière poétique à travers des objets désormais libérés de leur fonction. On aime tout particulièrement la " Salle informatique " qui reconstitue l'univers mental du geek par le biais d'ordinateurs des années 70. Autre temps fort, le " Salon du Président ", espace dans lequel trône un canapé Safari de 1968. Cette pièce que l'on doit à Archizoom (une association de concepteurs italiens des années 60 et 70 qui comptait des personnalités telles que Gilberto Corrette, Andrea Branzi, Massimo Morozzi, Paolo de Ganello...) se découvre comme un sommet kitsch. Au total, la proposition décline une centaine d'objets issus des collections du Centre Pompidou (Mnam-Cci) mais également de l'excellent musée du design bruxellois, le ADAM - Brussels Design Museum, dont il ne faut pas oublier qu'il a intégré la collection du Plasticarium (lire par ailleurs). Mise sur pied par le collectionneur Philippe Decelle, cette dernière est entièrement dédiée au design plastique. Pour s'offrir une vision panoramique de l'histoire du design tout au long du xxe siècle jusqu'à aujourd'hui. Le tout doublé d'une séance de spiritisme bureaucratique. Esprit de la paperasse et du classement es-tu là ?