Le son plutôt que l'image. Une démarche a priori curieuse pour le secteur du luxe, qui n'aime rien tant que montrer ses produits afin de susciter l'acte d'achat. Pourtant, les marques surfent toujours davantage sur la vague des podcasts, en produisant leurs propres contenus audio, disponibles à la demande selon le modèle bien connu des YouTube, Spotify ou Netflix. A tel point que le phénomène, qui ne nécessite pas de gros investissements techniques et se veut démocratique - chacun peut s'y lancer, chacun peut écouter - pourrai...