Prévisibles comme la chute des feuilles, les lèvres rouges en automne ? Pas faux, mais ce sont les détails qui font la différence. Déclinée dans toutes ses variantes, de l'orangé flamboyant au presque noir de l'authentique femme fatale, la co...

Prévisibles comme la chute des feuilles, les lèvres rouges en automne ? Pas faux, mais ce sont les détails qui font la différence. Déclinée dans toutes ses variantes, de l'orangé flamboyant au presque noir de l'authentique femme fatale, la couleur se fait tantôt floue, façon bouche barbouillée de mûres pour Temperley ou Giambattista Valli, tantôt ombrée avec par exemple, chez Jason Wu, un audacieux duo avec lèvre supérieure orange et partie inférieure rouge. Cette teinte étonne aussi en s'invitant sur le pourtour des yeux... sans pour autant créer un look de lapin malade, comme le démontrent l'oeil très graphique de Versus, le smoky eye ultraglamour d'Alberta Ferretti ou le liner de Desigual, Hussein Chalayan et Byblos. Le conseil de pro. " Ce type de maquillage va surtout à celles qui ont des sourcils et des cheveux sombres, moins aux peaux claires, prévient Julien Rol, de Make Up Forever Europe. Il impose également un teint impeccable ; recourir à un correcteur est donc indispensable. Appliquez ensuite le fard sur la paupière avec une nuance légèrement plus sombre (du bordeaux, par exemple) dans le coin externe de l'oeil, puis estompez. Vous obtiendrez ainsi un effet fumé plus esthétique. "