L'engouement pour la dernière Design Week, en marge du Salon international du meuble, l'a encore prouvé : Milan demeure la capitale de ce secteur, laissant loin derrière les autres villes, incapables de rivaliser. Et parmi les lieux incontournables que la métropole lombarde a dédiés à la discipline, nul doute que la Triennale figure au premier plan. Institution culturelle sise au Palazzo dell'Arte, dans le parc Sempione, elle a inauguré sa 22e exposition, intitulée Broken Nature : Design Takes on Human Survival, avec le concours de Molteni & C, sponsor technique de l'événement. Eternel ambassadeur du design italien, l'éditeur a meublé la cafeteria avec des fauteuils en rotin D. 270.2 de Gio Ponti et des chaises Norma, de Giulio Iacchetti ; deux créations qui n'ont pas été choisies au hasard. Icônes du catalogue maison, nés en 1970 mais réédités en 2014, les premiers sont un exemple de légèreté et de polyvalence, tandis que les secondes ont été pensées par leur concepteur avec la Triennale en tête. Dossier incurvé, piétement arrondi et assise de bois parfaitement formée, cette Norma s'inspire d'un modèle traditionnel très populaire en Lombardie, connu sous le nom de " tipo Milano ".